Julie Depardieu : elle regrette d'avoir prédit la mort de son père | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
People
Julie Depardieu : elle regrette d'avoir prédit la mort de son père
©Reuters

Mortifiée

Julie Depardieu : elle regrette d'avoir prédit la mort de son père

"J'ai pleuré, je n'ai pas dormi pendant trois semaines", confie l'actrice a Femme Actuelle.

"Il vieillira pas tant que ça. Tu verras. 65 balais, c'est pas vieux. Et quand tu sais ce qu'il fait, il durera pas, je te le dis. Dans cinq ans, il est plus là. C'est lui le prochain, je le sais". C'est ce que déclarait Julie Depardieu à propos de son père, dans une interview au Monde en novembre dernier. Des propos que l'actrice regrette amèrement et sur lesquels elle revient dans les colonnes de Femme Actuelle.

Elle met notamment en cause le contexte : "Pour cette interview, j'essayais au bout du quatrième verre, en face d'un journaliste qui m'avait raconté sa femme, son divorce, sa vieillesse, sa culpabilité... de parler du petit garçon qu'était Guillaume [son frère, mort en octobre 2008]. J'ai parlé d'un homme qui ne comprenait pas son fils, qui le regardait peut-être avec une pointe de jalousie, qui ne s'intéressait peut-être pas assez à son enfant".

Et Julie Depardieu d'ajouter : "Quand Guillaume est mort, Gérard a dit : 'C'est moi le prochain...' Et à ce moment, tu te dis : 'Ben oui, peut-être que oui, c'est lui le prochain avec la vie de fou qu'il mène'. Voilà comment se sont passées les choses. Je ne pensais pas que le type enregistrait encore". Quand l'article est sorti, "j'ai pleuré, je n'ai pas dormi pendant trois semaines, j'ai appelé mon père pour m'excuser".

Gérard Depardieu a alors rassuré sa fille : "C'est bon ! On connaît les journalistes". "Ca a été sorti du contexte, mais il a été blessé", confiera toutefois une source proche un mois plus tard.

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !