Jouer à Tetris couperait l’envie de manger ou de boire | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech
Tetris serait très efficace sur votre envie de manger ou de boire
Tetris serait très efficace sur votre envie de manger ou de boire
©Flickr/Conor Lawless

Tetris ou manger… il faut choisir

Jouer à Tetris couperait l’envie de manger ou de boire

La stimulation visuelle du jeu agirait comme un coupe-faim.

Vous voulez maigrir ou arrêter de fumer ? Jouez à Tetris ! Aussi étonnant que cela puisse paraître, le célèbre jeu consistant à emboîter des cases entre elles agirait comme un coupe-faim. Ce sont des scientifiques de l’Université de Plymouth, en Angleterre, qui ont fait cette découverte. D’après les psychologues responsables de cette étude, la stimulation visuelle du jeu et le fait d’être concentré visuellement empêche le cerveau de penser à autre chose. Ainsi, l’envie de manger pourrait disparaître à long terme. Mais ce n’est pas que sur l’envie de manger que le jeu agit mais aussi contre l’envie de fumer voire de boire de l’alcool.

Pour justifier cela, les scientifiques ont demandé à des participants de noter leur envie de manger ou de boire en fonction de l’intensité. Les psychologues ont ensuite séparé les participants en deux groupes : l’un qui va jouer trois minutes à Tetris et l’autre qui attend patiemment. A la fin de l’expérience, les participants pouvaient réévaluer leur intensité. Et en général, l’envie de manger ou de boire a baissé de 24% pour les sujets ayant joué. "Se sentir en contrôle est un élément important pour rester motivé, et jouer à Tetris peut potentiellement aider l'individu à garder le contrôle lorsque surviennent ses envies de faim" a affirmé la professeur Jackie Andrade, chargée de l'étude.

Lu sur The Atlantic

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !