Jean-Marc Ayrault embarrasse les chaînes arabophones | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Prononcé par les journalistes arabophones, le nom de famille Ayrault prend un sens plutôt graveleux...
Prononcé par les journalistes arabophones, le nom de famille Ayrault prend un sens plutôt graveleux...
©Reuters

Bien nommé

Jean-Marc Ayrault embarrasse les chaînes arabophones

La signification de la transcription de son nom n'est pas très appropriée pour un Premier ministre...

Rarement la traduction d'un nom de famille avait été un tel casse-tête. Toute la journée d'hier, les chaînes arabophones ont planché sur la transcription du nom de famille de Jean-Marc Ayrault. La difficulté : prononcé la française, Ayrault est un synonyme de "pénis" dans le langage familier de nombreux pays du Proche-Orient

Certains médias ont donc transcrit "Aro", d'autres ont ajouté un H aspiré au début du nom, les derniers ont choisi de prononcer les deux consonnes muettes - le L et le T - de la fin d'Ayrault. C'est pour cette dernière option qu'a opté le ministère français des Affaires Étrangères, qui a fini par transmettre à la presse une transcription officielle.

Lu sur Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !