Inquiétude suite à la redescente sur Terre de façon incontrôlée d’un morceau de fusée chinoise | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
La foule regarde une fusée Long March 5B, qui transporte le module central de la station spatiale chinoise Tianhe, alors qu'elle décolle le 29 avril 2021.
La foule regarde une fusée Long March 5B, qui transporte le module central de la station spatiale chinoise Tianhe, alors qu'elle décolle le 29 avril 2021.
©STR / AFP

Espace

Inquiétude suite à la redescente sur Terre de façon incontrôlée d’un morceau de fusée chinoise

Le 29 avril dernier, la Chine a procédé au lancement du premier module de sa station spatiale. Un important morceau du lanceur, qui a permis de mettre l'engin en orbite, est cependant susceptible de retomber sur Terre de façon incontrôlée dans les prochains jours.

Un morceau de la fusée qui a permis de mettre en orbite l'engin spatial le 29 avril dernier est en train de descendre sur Terre de façon totalement incontrôlée, d’après des informations de la rédaction du quotidien The Independent. Selon les autorités chinoises, ce débris de la fusée est susceptible de heurter la surface de la Terre entre le 8 et 12 mai prochain.

Cet objet mesure près de 30 mètres de long et pèserait près de 21 tonnes. Selon certains experts qui ont témoigné dans les colonnes de The Guardian, ce morceau de fusée pourrait entrer dans l'atmosphère terrestre dans les prochains jours. Il s'agit d'un morceau du lanceur « Longue Marche 5B », qui a décollé de Wenchang la semaine dernière.

Après seulement quelques secondes de vol, le module de la station spatiale qu'il transportait (baptisé "Tianhe"), s'est détaché comme prévu, avant de se placer en orbite autour de la Terre. Mais le lanceur a lui aussi été placé en orbite, et s'est mis à tournoyer sur lui-même. Il a été progressivement happé par la gravité de la planète.

Jonathan McDowell, astrophysicien au Centre d'astrophysique de l'Université d'Harvard, cité par la presse britannique s’est confié sur des cas similaires suite à un lancement de fusée chinoise :

« La dernière fois (que les Chinois, ndlr) ont lancé une fusée Longue Marche, ils se sont retrouvés avec de grandes et longues tiges de métal volant dans le ciel qui ont endommagé plusieurs bâtiments en Côte d'Ivoire ».  

Durant sa chute, l'objet en question devrait brûler en grande partie, mais l'objet est bien trop massif pour se détériorer totalement dans sa descente.

Selon le site Space News, l'objet a cependant de grandes chances de finir sa course dans l'océan.

The Independent

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !