Ingrid Chauvin s'exprime sur la mort de sa fille Jade | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
People
Ingrid Chauvin
Ingrid Chauvin
©Reuters

Douleur

Ingrid Chauvin s'exprime sur la mort de sa fille Jade

Sa fille souffrait d'une malformation cardiaque et avait subi plusieurs opérations.

L'actrice a posté une lettre sur son compte facebook où elle fait part de sa douleur après la perte de sa fille Jade le 27 mars dernier. "Les gazouillis ont laissé place à l'insoutenable silence, etc.", Ingrid chauvin a pris le temps de poser ces mots trois jours seulement après avoir enterré sa petite fille âgée de 5 ans au cimetière du Père Lachaise. 

"Je tenais par ce message à vous remercier tous, sincèrement et du fond coeur. Votre soutien et vos témoignages sont profondément émouvants et nous aident à rester debout et à être plus forts", a-t-elle écrit. Les messages d'empathie et de condoléances avaient afflué sur son compte facebook après l'annonce du décès brutal. Ingrid Chauvin et son mari, Thierry Peythieu, avaient eu quelques difficultés à avoir cet enfant, selon les propres confidences de l'actrice pendant sa grossesse.

"Je garde en souvenir chaque seconde vécue auprès de ma princesse et je suis heureuse d'avoir pris le temps de profiter d'elle tous les jours", confie aujourd'hui l'héroïne de la série Dolmen ou des Toqués. "Jade était de ces bébés qui ne pleurent pas, curieuse de tout, souriante, joyeuse et attentive... Elle a illuminé notre vie de milliers de bonheurs", pouvait-on lire dans cette lettre. 

Selon les informations de TéléLoisirs, la petite fille souffrait depuis sa naissance d'une malformation cardiaque et avait subi plusieurs opérations. La dernière en date s'était très bien déroulée, il y a quelques semaines à l'hôpital Necker, et le bébé devait même accompagner sa mère sur un nouveau tournage, en avril. Le sort en a décidé autrement par la suite.

Lu sur le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !