île-de-France : des primes de 4000 à 7000 euros pour fidéliser les infirmiers | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Un membre du personnel médical traite un patient au service des urgences de l'hôpital Saint Camille à Bry-sur-Marne, en banlieue parisienne, le 21 janvier 2022.
Un membre du personnel médical traite un patient au service des urgences de l'hôpital Saint Camille à Bry-sur-Marne, en banlieue parisienne, le 21 janvier 2022.
©JULIEN DE ROSA / AFP

Opération séduction

île-de-France : des primes de 4000 à 7000 euros pour fidéliser les infirmiers

L'Agence régionale de santé d'Île-de-France veut fidéliser les infirmiers et propose d'importantes primes pour ceux qui acceptent un CDD

La crise sanitaire a poussé le milieu hospitalier dans ses retranchements et les démissions sur multiplient. Pour ne rien arranger, les hôpitaux peinent à recruter et à conserver ses infirmiers, souvent en première ligne. En réponse, l'Agence régionale de santé d’Île-de-France propose une prime exceptionnelle de 4000 à 7000 euros pour les infirmiers en intérim qui acceptent de signer un CDD non-renouvelable de 6 à 9 mois. L'opération, lancée depuis lundi dernier, restera ouverte jusqu'au 28 février.

En plus de cette prime, les infirmiers qui accepteront l’offre bénéficieront d'un salaire de 3085 euros brut ainsi que la prime précarité et l'indemnisation des congés qui n'auront pas pu être pris.

Pour Agence régionale de santé d’Île-de-France, l’objectif est clair : renforcer le personnel hospitalier de la région, ou pas moins de 3000 postes sont vacants. En mai dernier, une large consultation menée par l'Ordre des infirmiers alertait : 40% des infirmiers interrogés avaient « envie de changer de métier » et 90% estimaient que leur profession n'est « pas reconnue à sa juste valeur au sein du système de santé ».

Afin de répondre aux attentes d'une profession que se sent déconsidérée, le gouvernement a prévu des discussions sur l'encadrement des compétences des infirmiers. En effet, le ministre de la Santé a confié avoir « envie de leur confier encore plus de responsabilités »

BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !