G8 : quand les dirigeants prennent le temps de se détendre | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
G8 : quand les dirigeants prennent le temps de se détendre
©

Coulisses

G8 : quand les dirigeants prennent le temps de se détendre

Foot et blagues sont aussi au menu du G8. Petite revue des moments légers du sommet qui a commencé ce vendredi à Camp David.

Les dirigeants du groupe des Huit (États-Unis, Grande-Bretagne, Canada, Italie, France, Allemagne, Japon, Russie) sont réunis à Camp David pour évoquer l’Iran, la Syrie, la crise de la zone euro ou encore le nucléaire nord-coréen. En marge du sommet, les dirigeants trouvent tout de même le temps de souffler.

Ce samedi soir, Angela Merkel et David Cameron s’installeront dans la salle de cinéma de la résidence présidentielle de campagne dans le Maryland pour une soirée football. En effet la finale de la Ligue des Champions oppose le Bayern de Munich et Chelsea.

Barack Obama s’est gentiment moqué de François Hollande qui avait conservé sa cravate ce vendredi soir à l’ouverture du sommet alors que la tradition veut que les dirigeants se présentent sans cravate. "François, on avait dit que tu pouvais enlever la cravate ! " a lancé le président américain à son homologue français. Réplique immédiate de Hollande "Pour ma presse !". "Pour ta presse, il faut que tu présentes bien !" s’est amusé Barack Obama. François Hollande a tout de même fini par tombé la cravate.

François Hollande et Barack Obama qui se rencontraient pour la première fois à Chicago avant le G8 n’ont pas hésité à détendre l’atmosphère en se lançant des blagues. Le Président américain a rappelé que François Hollande avait, dans sa jeunesse, fait un voyage aux États-Unis pour étudier le business des fast-food du pays et à donc demandé au président français ce qu’il pensait des burgers de Chicago. François Hollande a promis de ne trouver "aucun défaut" au sandwich américain. "Je souhaite rappeler que les cheeseburgers vont très bien avec les frites françaises" a conclu le président américain.

Lu sur Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !