Facebook : un Français retrouve sa fille 32 ans après | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Un père a retrouvé sa fille 32 ans après grâce à Facebook
Un père a retrouvé sa fille 32 ans après grâce à Facebook
©

Emouvantes retrouvailles

Facebook : un Français retrouve sa fille 32 ans après

Employé dans les travaux publics, cet homme qui vit désormais à Bollène dans le Vaucluse, a beaucoup travaillé à l’étranger et n'habitait pas non plus près du domicile de sa fille.

L'attente a été longue. Terriblement longue. Interminable même. Mais 32 ans après, les voilà de nouveau réunis. Raymond Rémy, un Vauclusien, vient de retrouver sa fille Sandra qu'il n'avait plus vu depuis 32 ans. Et ces retrouvailles ont eu lieu grâce à Facebook comme l'indique ce lundi le journal l'Est républicain. Le père et la fille se sont revus ce week-end à Nancy (Meurthe-et-Moselle), où elle vit avec son ami et sa fille de 8 ans, Kenza.

"Nous nous étions séparés d’avec sa mère, peu après sa naissance. Je l’avais revue seulement une fois quand elle avait trois ans", raconte Raymond Rémy dans le quotidien lorrain. "J’en suis encore tout chamboulé" ajout-t-il. Employé dans les travaux publics, cet homme qui vit désormais à Bollène dans le Vaucluse, a beaucoup travaillé à l’étranger et n'habitait pas non plus près du domicile de sa fille. Du coup, les liens se sont distendus pour ne plus se voir du tout. Aidé par sa nouvelle épouse, Suzanne, il se met à la recherche de sa fille. En vain pendant très longtemps.

Jusqu'au jour où, Suzanne croit reconnaître Sandra sur internet. "Elle m’a montré sa photo sur son profil Facebook, il y avait une ressemblance, forcément je suis Martiniquais", explique Raymond Rémy à l'Est Républicain. Un premier message est envoyé sur le réseau social en juillet dernier. Mais là encore chou blanc. Pas de réponse. Mais quelques mois plus tard, la semaine dernière plus précisément,  c'est Sandra qui fait la démarche. Le jour de son anniversaire (elle est aujourd'hui âgée de 35 ans) elle envoie à son tour un petit mot à son père sur Facebook. Entre coups de fil et échanges de photo, un rendez-vous est pris. Il a eu lieu ce week-end. "C’est un poids en moins, confie-elle à l'Est republicain.  Je voyais mes demi-sœurs appeler leur père. Moi, je n’avais jamais prononcé le mot «papa». C’est un chamboulement ! ". Emouvant. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !