Etre plus intelligent ? Non merci ! | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
Des médicaments pour devenir plus intelligents ? Pas forcément une si bonne idée...
Des médicaments pour devenir plus intelligents ? Pas forcément une si bonne idée...
©

Limitless

Etre plus intelligent ? Non merci !

Nos facultés intellectuelles seraient en fait limitées pour éviter certains effets pervers, expliquent des chercheurs américains.

C'est le pitch du film Limitless. Face à l'angoisse de la page blanche, un jeune auteur décide de prendre une nouvelle drogue, le NZT, qui permet d'exploiter au maximum les capacités de son cerveau. Il peut désormais apprendre une langue en quelques heures, résoudre les équations mathématiques les plus complexes... Mais au lieu de s'améliorer, sa vie se complique terriblement.

Un scénario tout à fait plausible selon plusieurs études scientifiques, citées par un article du magazine de l'Association for Psychological Science. "Alors que beaucoup de gens sont intéressées par des drogues qui amélioreraient nos facultés cognitives, il semble naturel de se demander pourquoi nous ne sommes pas plus intelligents ?", s'interrogent l'un des auteurs de l'article, Thomas Hills. Parce que cela aurait certainement plus d’effets pervers que d'avantages, avancent les spécialistes.

Les médicaments destinés aux troubles de l'attention, comme la Ritaline, ou les drogues comme les amphétamines fonctionnent très bien sur les personnes qui ont effectivement des troubles de l'attention, mais de manière très marginale sur les autres, notent-ils. Ils en concluent donc qu'il y aurait une limite à notre intelligence, pour éviter justement ces effets pervers.

Avoir une meilleure mémoire pourrait en effet poser des problèmes dans la vie quotidienne : il deviendrait plus difficile d'oublier les événements traumatisants, les cas de stress post-traumatique risqueraient de se multiplier. Même chose pour les maladies neurodégénératives, plus fréquentes chez les personnes dotées d'une intelligence supérieure.

Plus prosaïquement, notre intelligence est peut-être aussi limitée pour des raisons physiques : être plus intelligents nécessiterait un cerveau plus volumineux, et donc une plus grosse tête. Or, cela poserait de gros problèmes au moment des accouchements.

Lu sur Medical Xpress

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !