Etats-Unis : un neurochirurgien sociopathe emprisonné pour avoir mutilé ses patients | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Le neurochirurgien est accusé d'avoir utilisé ses mains comme une "arme mortelle "lorsqu'il recourait à des vis en bois pour sectionner des nerfs au niveau de la colonne vertébrale.
Le neurochirurgien est accusé d'avoir utilisé ses mains comme une "arme mortelle "lorsqu'il recourait à des vis en bois pour sectionner des nerfs au niveau de la colonne vertébrale.
©

Croc de Boucher

Etats-Unis : un neurochirurgien sociopathe emprisonné pour avoir mutilé ses patients

Le Texan est accusé d'avoir provoqué intentionnellement la mort de deux patients et causé d'innombrables sévices pour assouvir ses fantasmes de sociopathe.

L'affaire des deux chirurgiens-dentistes"bouchers" marseillais arrêtés en 2012 pour "torture"n'est rien à comparer avec cette histoire morbide survenue aux Etats-Unis. Chirstopher Duntsch, neurochirguen texan de 44 ans est actuellement emprisonné dans son Etat pour avoir mutilé " intentionnellement" le corps de ses patients pendant ses interventions. Le neurochirurgien se comportait en véritable boucher en sciant la colonne vertébrale de ses victimes ce qui conduira à la mort de deux de ses patients. Ceux-ci venaient voir le docteur Duntsch pour des problèmes mineurs comme un mal de dos ou torticolis et ressortaient du bloc opératoire défigurées et traumatisés.

Les juges texans ont mis en lumière un élément troublant dans la vie privée du neurochirurgien. Dès 2011, Christopher Duntsch écrivait à ses collègues des emails très inquiétant révélant son état d'esprit de sociopathe : "je suis prêt à laisser l'amour et la bonté de coté pour devenir un tueur de sang froid". Le medecin est accusé d'avoir utilisé ses mains comme une "arme mortelle "lorsqu'il recourait à des vis en bois pour sectionner des nerfs au niveau de la colonne vertébrale. Floella Brown une de ses patientes perdra plus de la moitié de son sang et décédera d'un accident vasculaire cérébral tandis que d'autres termineront en fauteuil roulant. 

Duntsch a multiplié les saccages comme l'insertion d'une éponge dans un corps ou encore la dissection d'un morceau d'œsophage.Le chirurgien a été arrêté pour 5 chefs d'accusation notamment pour des lésions irrémédiables et risque jusqu'a 99 ans de prison pour chaque chef d'inculpation Le neurochirgien radié en décembre 2013 du Conseil médical du Texas devrait finir ses jours en prison pour le plus grand soulagement de ses anciens patients encore sous le choc comme Philip Mayfield, 45 ans, qui a eu sa colonne vertebrale sectionnée en avril 2013.

Lu sur washingtonpost.com

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !