Etats-Unis : il rachète un village fantôme pour 1,6 millions d'euros | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Insolite
Etats-Unis : il rachète un village fantôme pour 1,6 millions d'euros.
Etats-Unis : il rachète un village fantôme pour 1,6 millions d'euros.
©Capture d'écran vidéo Bloomberg

Sinistre

Etats-Unis : il rachète un village fantôme pour 1,6 millions d'euros

Abandonnée depuis vingt ans, la commune de Johnsonville, dans le Connecticut, a été vendue aux enchères jeudi 30 octobre.

Alors qu'elle était abandonnée depuis vingt ans, la commune de Johnsonville (Connecticut, Etats-Unis) vient d'être vendue pour un peu plus de 1,5 millions d'euros aux enchères. La transaction doit être confirmée dans les trente jours. Si elle a bel et bien lieu, le propriétaire, dont l'identité demeure inconnue, bénéficiera des 25 hectares de la commune, de ses maisons, de ses étables, de son moulin, de son restaurant et de sa chapelle. Comme l'ont souligné les vendeurs, il pourra combiner "la valeur historique d'un village du 19ème siècle avec le mode de vie du 21ème siècle". Espérons qu'il arrive à redonner vie à cette commune qui a déjà bien souffert. 

Dans les années 60, un millionnaire l'avait rachetée en grande partie et en avait fait une attraction pour touristes. Selon la radio WNR, Johnsonville était alors devenue "la Mecque des cérémonies de mariage". Toutefois, en 1994, tout s'est brutalement arrêté et le village a été laissé à l'abandon depuis. En 2001, des hôteliers l'ont racheté avec l'objectif d'en faire une communauté pour seniors, mais la crise économique leur à coupé l'herbe sous le pied.

Aujourd'hui, pour réussir à rendre de nouveau attractive Johnsonville, son nouvel acquéreur a du pain sur la planche. Car si la vidéo réalisée dans le cadre de la vente aux enchères mettait en scène un adorable village, la réalité est bien moins plaisante…

Ci-dessous la vidéo pour la vente aux enchères

Et la réalité vue par l'agence de presse Bloomberg...

Lu sur France TV Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !