Décès de Philippe Zdar, membre du groupe électro Cassius | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Décès de Philippe Zdar, membre du groupe électro Cassius
©FRANCK FIFE / AFP

Légende de la French Touch

Décès de Philippe Zdar, membre du groupe électro Cassius

Philippe Zdar, membre de Cassius, est mort d'une chute accidentelle d'un immeuble parisien. Il était âgé de 50 ans.

Philippe Zdar, Philippe Cerboneschi de son vrai nom, est mort accidentellement d'une chute d'un immeuble parisien dans la soirée du mercredi 19 juin. Cette information a été communiquée par son agent Sébastien Farran auprès de l'AFP

 "Il a fait une chute accidentelle, par la fenêtre d'un étage élevé d'un immeuble parisien".

Un communiqué a également été publié. 

"Ses amis de son et de coeur se joignent à sa famille pour témoigner de leur infinie tristesse. Ce soir la musique a perdu un génie".

Philippe Cerboneschi était un pionnier de la musique électro et de la French Touch. Depuis 1996, il formait le duo Cassius avec Hubert Blanc-Francard. Les deux artistes s'étaient rencontrés quelques années plus tôt, en 1989. A cette époque, Philippe Zdar travaillait comme ingénieur du son, notamment avec Serge Gainsbourg. 

Philippe Zdar avait également créé Motorbass, un duo avec Etienne de Crécy. 

Le dernier album de Cassius, Ibifornia, remontait en 2016.  Leur tout nouveau projet, leur nouvel album Dreems, va sortir ce vendredi 21 juin, jour de la Fête de la musique.  

De nombreux messages ont été publiés sur les réseaux sociaux pour lui rendre hommage.

Des personnalités ont posté sur Instagram un fond noir, sans légende, pour marquer le deuil. C'est notamment le cas de la comédienne Aure Atika, l'ancienne compagne de Philippe Cerboneschi et mère de sa fille Angelica, née en 2002.  

Franceinfo

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !