Cyril Hanouna, recalé par Alain Chabat au Burger Quiz, lui répond | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
People
Cyril Hanouna, recalé par Alain Chabat au Burger Quiz, lui répond
©JOEL SAGET / AFP

Vexé ?

Cyril Hanouna, recalé par Alain Chabat au Burger Quiz, lui répond

C'est ce qu'on appelle être frustré, ou, en langage hanounesque, avoir le "seum".

Depuis que l’émission phare d’Alain Chabat a été relancée, toutes les célébrités semblent se battre pour venir faire le clown et rire sur le plateau de l’ancien des Nuls. L’un d’entre eux avait fait un vrai appel du pied à l’acteur, et c’est le présentateur Cyril Hanouna. 

Dans TV Magazine, il avait rappelé qu’il avait été le stagiaire de Chabat dans sa jeunesse, et qu’il adorait l’homme et son émission. « J’adorerais y aller, j’adore Alain et l’émission est top donc pourquoi pas. »

Mais Alain Chabat n’est pas de cet avis, et même s’il a essayé de mettre les formes, c’est sèchement qu’il a recalé son ancien collaborateur : « Je sais qu’il a envie, mais je ne vois pas ce que je pourrais faire de lui. Je le dis sans violence et sans haine. » a-t-il déclaré au JDD. Il avait déjà affirmé à Yann Barthès de Quotidien que Cyril Hanouna faisait parti des « gens qui vous appellent en vous disant qu’ils aimeraient venir mais dont vous n’avez pas envie ? »

Un tel affront ne pouvait être toléré, et Cyril Hanouna a twitté une réponse un peu aigre, malgré l’ajout excessif d’émoticones : « Les chéris, j’ai vu qu’Alain Chabat refusait que je participe au Burger Quiz. Mais en fait Alain, j’ai dit ça pour être gentil, je m’en balec total en fait. Comme quoi il faut pas être gentil ! »

Pour ceux qui ne parlent pas la langue d’Hanouna, ‘je m’en balec total » signifie « je m’en moque éperdument ». 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !