Curiosity sur Mars : le rover ne pourra plus communiquer avec la Terre pendant un mois | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
Curiosity ne donnera plus de nouvelles pendant un mois
Curiosity ne donnera plus de nouvelles pendant un mois
©NASA

RTT sur Mars

Curiosity sur Mars : le rover ne pourra plus communiquer avec la Terre pendant un mois

Le robot ne pourrait plus communiquer avec la Nasa à cause de l'alignement du soleil avec Mars ce qui met à mal les messages envoyés par ondes radio.

Curiosity va devoir se débrouiller seul. Actuellement sur Mars, le rover ne peut absolument plus communiquer avec la Terre, du moins provisoirement. En effet, l'alignement du soleil avec la planète rouge dégraderait les messages envoyés par ondes radio par la Nasa. Cette dernière aurait donc décidé de ne plus essayer de contacter le robot durant un mois car les conséquences en cas de mauvaise compréhension d'informations pourraient être catastrophiques. Néanmoins, point de panique du côté de l'Agence spéciale américaine. En effet, cette rupture de contact était tout à fait prévue. Curiosity va donc pour voir s'occuper durant cette période de silence.

Sur La Dépêche, l'astronome à l'Institut de recherche en astrophysique et planétologie, Sylvestre Maurice, affirme que le robot "se réveillera sans problème. Le temps de cette conjonction, nous ne pouvons pas tourner nos antennes vers le Soleil, il y aurait trop de risques : le Soleil est un émetteur radio qui pollue les communications."

En effet, le rover devra récolter quelques mesures telles la pression ou la température afin que la Nasa obtienne assez d'informations une fois que les communications seront rétablies entre Mars et notre planète Terre. "Les instruments français, ChemCam, la caméra laser, et Sam, le laboratoire, ne peuvent être utilisés parce qu'il faudrait faire bouger la tête au premier et le bras pour le second", nous apprend Sylvestre Maurice. Après cette coupure, les données pourront être transmises tout à fait normalement.

Lu sur La Dépêche

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !