Crème solaire : le vieillissement de la peau ralenti grâce à ces lotions | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
La crème solaire ralentit le vieillissement cutané selon une étude menée par des chercheurs australiens.
La crème solaire ralentit le vieillissement cutané selon une étude menée par des chercheurs australiens.
©DR

Jeunesse éternelle

Crème solaire : le vieillissement de la peau ralenti grâce à ces lotions

Une étude australienne publiée dans "Annals of Internal Medicine" révèle qu'une application quasi-quotidienne de crème solaire retarde l'apparition de rides.

Alors que le soleil a enfin décidé de se montrer, il est important de ne pas faire l'impasse sur la crème solaire, d'autant plus qu'elle ne protège pas seulement des rayons UV mais ralentit également le vieillissement de la peau. C'est en tout cas ce qu'assure une étude publiée récemment dans la revue Annals of Internal Medicine.

Les chercheurs australiens à l'origine de l'étude financée par le Conseil australien de la santé et de la recherche médicale révèlent ainsi que les personnes qui appliquent quotidiennement de la crème solaire ont moins de rides que ceux qui n'en utilisent qu'à l'occasion. Les scientifiques évoquent notamment le taux de 24% moins de vieillissement cutané pour ces utilisateurs quotidiens de crème solaire.

Pour arriver à ces conclusions, l'équipe du docteur Adèle Green du Queensland Institute of Medical Research situé dans la ville de Brisbane s'est intéressée à 903 Australiens âgés de 25 à 55 ans sur une période de quatre ans et demi.

La moitié du groupe devait appliquer de la crème quand bon leur semblait tandis que l'autre moitié devait se badigeonner de crème SPF 15+ tous les matins et renouveler l'application en cas de baignade ou encore de sortie prolongée.

Les chercheurs ont alors constaté que l'utilisation quasi-quotidienne de crème solaire permettait de réduire d'un quart les signes de vieillissement cutané par rapport à un usage occasionnel. Le Pr Adèle Green indique ainsi que "les utilisateurs très réguliers ont une peau plus élastique, moins sèche, moins marquée et moins pigmentée que les personnes qui ne se protègent pas ou peu et ce, quelque soit leur âge".

Les chercheurs indiquent par ailleurs que ces résultats se maintiennent même lorsqu'on prend en compte des facteurs externes comme le tabagisme, la couleur de la peau ou encore l'utilisation d'autres protections solaires.

Lu sur Le Figaro.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !