Couple : un homme sur deux et une femme sur trois admettent avoir été infidèles | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Les Français sont de plus en plus infidèles
Les Français sont de plus en plus infidèles
©Reuters

Les statistiques parlent d'elles-mêmes

Couple : un homme sur deux et une femme sur trois admettent avoir été infidèles

C'est ce que révèle une enquête mise en ligne ce mardi par l'Ifop.

Les Français sont de plus en plus infidèles. C'est qui ressort d'un vaste sondage mené par l'Ifop et publié ce mardi. En clair, la proportion de Français ayant déjà été infidèles au cours de leur vie a progressé de manière continue au cours des 40 dernières années, passant de 19% en 1970 à 30% en 2001. Et désormais, elle a grimpé à 43% selon cette enquête réalisée pour Gleeden, site de rencontres extraconjugales. Concrètement, en 2014, plus d'un homme sur deux (55%) et près d'une femme sur trois (32%) admettent avoir été infidèles.

Dans le détail un Français sur deux (46%) a déjà embrassé quelqu'un d?autre que son partenaire sans toutefois aller jusqu'à un acte sexuel et ils sont 50% à admettre s'être déjà livrés à un jeu de séduction à caractère adultérin. De plus, toujours selon cette enquête, 3 hommes sur 4 (76%) et 2 femmes sur 3 (67%) ont déclaré avoir rêvé de faire l'amour avec quelqu'un d'autre que leur partenaire et un tiers des Français (32%) a déjà eu un rapport en pensant à une autre personne que son partenaire.

Mais à partir de quel moment peut-on parler d'infidélité ? Selon l'enquête, deux femmes sur trois estiment qu'"embrasser, c'est tromper". Plus étonnant, 57% des deux sexes considèrent qu'échanger des messages coquins est déjà une forme d'infidélité. Pour François Kraus, directeur d'études au département opinion de l'Ifop, "un des principaux enseignements de l'enquête tient dans la perception toujours différenciée de la fidélité entre hommes et femmes : ces dernières acceptant toujours beaucoup moins ces écarts de conduite que les hommes".

Seule bonne nouvelle : 68% des Français croient encore possible de rester fidèle toute une vie à la même personne.

Le sondage a été réalisé du 7 au 9 janvier auprès de 804 individus, selon la méthode des quotas.

lu sur Le Figaro.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !