Britney Spears : son duo "Pretty girls" avec Iggy Azalea fuite sur Internet | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
People
Britney Spears s'est relevée de sa chute.
Britney Spears s'est relevée de sa chute.
©Reuters

Un come-back remarqué

Britney Spears : son duo "Pretty girls" avec Iggy Azalea fuite sur Internet

La chanteuse pourrait ainsi relancer sa carrière, qui avait connu son zénith dans les années 1990.

Blessée suite à une chute lors d'un concert le 29 avril, Britney Spears souffre d'une belle entorse. Mais, cela n'a pas empêché son nouveau titre de déjà "fuiter" pendant le week-end. C'est un duo avec Iggy Azalea que l'ancienne enfant terrible de la pop américaine avait ennregistré, après avoir contacté le mangaer de la jeune rappeuse. Britney Spears voulait absolument chanter avec Iggy Azalea parce que "j'adore son travail", a-t-elle expliqué à l'animateur radio Ryan Seacrest.

"Pretty Girls" ("Les jolies filles"), a tous les ingrédients pour en faire un tube, notamment de grosses basses. Un clip est en préparation et devrait être lancé la semaine prochaine. La vidéo sera un hommage aux années 80. En effet, elle a été pensée comme un clin d'oeil appuyé au film Objectif Terrienne, la comédie musicale avec Jeff Goldblum, Geena Davis et Jim Carrey.

Britney Spears pourrait ainsi voir sa carrière se relancer. Elle qui avait connu un succès fulgurant dans les années 1990 et avait été récompensée d'un Grammy Award a ensuite connu une traversée du désert. Elle a notamment entamé en décembre 2013 une résidence de deux ans au casino Planet Hollywood de Las Vegas. Elle a signé un contrat pour présenter son spectacle "Piece of me" 50 fois par an en 2014 et 2015.

L'ancienne égérie Disney, aujourd'hui âgée de 33 ansa déjà vendu plus de 100 millions d'albums dans sa carrière.

Voici la vidéo de ce futur tube :

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !