Avec le port du masque, les ventes de rouge à lèvres se sont effondrées | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
maquillage produits de beauté cosmétique chute des ventes consommation covid-19 coronavirus
maquillage produits de beauté cosmétique chute des ventes consommation covid-19 coronavirus
©NICOLAS ASFOURI / AFP

Maquillage

Avec le port du masque, les ventes de rouge à lèvres se sont effondrées

Le port du masque et le télétravail ont nettement impacté l’industrie des cosmétiques. Les ventes de maquillage ont reculé de 17% en 2020. Après avoir chuté de 75% durant le confinement, les ventes de rouge à lèvres continuent leur net recul (-26,4%) depuis le déconfinement.

Le marché du maquillage est l'un des nombreux secteurs économiques fortement impactés par la crise du coronavirus. Selon des informations de BFMTV, les ventes de maquillage sont en recul de 17% depuis le début de l'année. 

Les ventes de rouge à lèvres se seraient notamment effondrées. Porter du rouge à lèvres sous un masque est impossible sans salir son masque. Après avoir chuté de 75% durant le confinement, les ventes de rouge à lèvres continuent leur décrue (-26,4%) depuis le début de la phase de déconfinement.

Sur les huit premiers mois de l'année, les ventes de produits cosmétiques ont reculé de 16,9%, selon Nielsen. Alors que les achats de maquillage étaient stables avant le confinement, ils se sont effondrés de 53,4% entre mars et mai. Le phénomène de chute se poursuit avec un recul de 6,3% depuis le déconfinement.

Avec la crise sanitaire, il y a moins d'occasion de vouloir se maquiller. 

D'autres chiffres confirment cette tendance. Les ventes de maquillages pour ongles et corps (les vernis notamment) sont à -6.3% depuis le déconfinement.  Les ventes de fonds de teint, de crèmes pour le visage sont en recul de 10% ces dernières semaines.

BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !