Attentats en France : "La France c'est ma mère, on touche pas à ma mère", assure Jamel Debbouze | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
People
Jamel Debbouze.
Jamel Debbouze.
©Zoubeir Souissi / Reuters

Poignant

Attentats en France : "La France c'est ma mère, on touche pas à ma mère", assure Jamel Debbouze

L'humoriste est revenu sur sa confession musulmane et sur l'attaque perpétrée le 7 janvier à Charlie Hebdo lors d'une interview dans l'émission Sept à huit sur TF1.

Un acteur engagé, un citoyen blessé. L'humoriste Jamel Debbouze a revêtu un costume sombre dimanche soir dans l'émission Sept à huit sur TF1 pour revenir sur l'attaque terroriste perpétrée contre la rédaction du journal satirique Charlie Hebdo qui a fait 12 morts. Déjà au lendemain de ces événements, le comédien avait confié, sur sa page Facebook, ne pas trouver "les mots pour décrire ma peine et ma douleur". "Je pense aux victimes et à leurs familles. Ce soir je suis triste et désemparé. Pour la première fois je n'ai pas envie de rire, mais il va falloir se relever", avait poursuivi celui qui avait qualifié la marche républicaine de "moment historique chargé d'émotion".

Cette émotion, Jamel Debbouze est venu en témoigner dimanche soir. Revenant sur sa confession musulmane, l'humoriste a expliqué n'avoir jamais eu le besoin de la revendiquer publiquement. "Pas parce que je n'en étais pas fier, loin de là, parce que je considérais que ce n'était pas un sujet, qu'on n'avait pas besoin de revendiquer son identité, sa différence", a expliqué le comédien qui aujourd'hui souhaite l'affirmer haut et fort comme pour dire "on est pareils". Interrogé sur les caricatures de Charlie Hebdo, l'artiste s'est prononcé contre. Pour autant ce "blasphème" n'est pas, selon lui, une raison pour "insulter, agresser et tuer". "Le terrorisme n'a pas de religion", a-t-il alors conclu.

Rappelant ses origines, "Français, musulman, artiste", "né à Barbès" qui "a grandi à Trappes", Jamel Debbouze est aussi père de deux enfants et "marié à une chrétienne, journaliste, très très belle", en parlant de Mélissa Theuriau. "Et ça pour moi, c'est la France", a -t-il poursuivi, rappelant que la France, c'est le pays "de la différence, de la multi-culture, de l'amour, de la tolérance, de la paix, un pays avec des valeurs nobles." "La France c'est ma mère, on touche pas à ma mère", s'est élevé Jamel Debbouze.

Lu sur le Huffington Post

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !