Arrêtez d'utiliser Internet Explorer : c'est un ingénieur de Microsoft qui vous le dit | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Nouveau monde
Arrêtez d'utiliser Internet Explorer : c'est un ingénieur de Microsoft qui vous le dit
©Reuters

Obsolète

Arrêtez d'utiliser Internet Explorer : c'est un ingénieur de Microsoft qui vous le dit

Un des responsables de la cybersécurité de Microsoft a publié une note de blog dans laquelle il conseille d'utiliser un navigateur plus récent.

Si la part de marché du navigateur Internet Explorer s'est effondrée depuis le début des années 2000, passant de 90% à 5% du traffic Internet mondial, il reste encore des utilisateurs qui utilisent ce navigateur obsolète, en particulier des entreprises n'ayant pas mis à jour leur système informatique depuis des années.

C'est un vrai problème, explique Chris Jackson, un des responsables de la cybersécurité de Microsoft. Sur un forum de l'entreprise, il a publié mercredi un article intitulé "les dangers de l'utilisation d'Internet Explorer comme navigateur par défaut". Il s'adresse tout particulièrement aux entreprises et structures de santé qui utilisent Internet Explorer et explique avoir reçu une demande récente d'un hôpital voulant que l'ensemble de ses services passent par ce navigateur. En effet, une entreprise peut utiliser ce vieux navigateur si ses outils web ont été conçus pour celui-ci et ne sont pas compatibles avec les navigateurs actuels.

Or, Internet Explorer est dépassé, rappelle-t-il. Les navigateurs Chrome ou Firefox, qui dominent le marché, sont plus sûrs. De même que le navigateur actuel de Microsoft, Edge. Internet Explorer ne prend "pas en charge les nouvelles normes Web et, bien que de nombreux sites fonctionnent correctement, les développeurs ne font généralement pas de tests pour Internet Explorer de nos jours. Ils testent sur les navigateurs modernes", explique-t-il.

Pour lui, continuer à utiliser Internet Explorer correspond à une "dette technique" : cela peut faire gagner du temps ou de l’argent sur le moment, mais finit généralement par en faire perdre plus tard, et augmente le risque de bugs et de coûts sur le moyen et long terme.

Numerama

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !