Argentine : un pigeon trafiquant de drogue abattu par la police | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Argentine : un pigeon trafiquant de drogue abattu par la police
©Reuters

Tir au pigeon

Argentine : un pigeon trafiquant de drogue abattu par la police

Le volatile avait été équipé d'un petit sac pour livrer une prison.

C'était un plan a priori infaillible : des trafiquants avaient dressé un pigeon pour livrer diverses substances illégales au centre pénitentiaire de Santa Rosa, dans le centre du pays. Las ! La police a abattu mercredi le volatile alors qu'il s'apprêtait à se poser. Dans un petit sac à dos qu'il portait, les policiers ont découvert 7,5 grammes de marijuana, 44 comprimés de Rivrotril et de Clonazepam et une clé USB.

La photo du cadavre de ce narcopigeon et de son minuscule sac en toile blanc est rapidement devenue virale sur les réseaux sociaux. 

Il pourrait bien ne pas être seul : le Service pénitentiaire fédéral (SPF), qui enquête sur ce sujet, a depuis découvert que des pigeons étaient entraînés pour effectuer jusqu'à 15 voyages par jour vers la prison.

Lu sur BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !