Angeac-Charente : une rarissime griffe de dinosaure découverte | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
Une phalange de dinosaure a été découverte
Une phalange de dinosaure a été découverte
©Capture

Incroyable

Angeac-Charente : une rarissime griffe de dinosaure découverte

Très exactement, il s’agit en fait de la phalange terminale d'un doigt d’une patte de grand sauropode. Elle mesure 34 centimètres de long.

A Angeac-Charente, il existe un très important patrimoine paléontologique. Depuis quelques semaines, un véritable chantier a été établi et les fouilles permettent régulièrement d'exhumer des ossements datant de plusieurs millénaires. Mais récemment, les chercheurs viennent de tomber sur un nouveau trésor. Selon le quotidien régional Sud Ouest, les paléontologues sur place ont en effet retrouvé une griffe de dinosaure, ou plus précisément une phalange de sauropode de 34 centimètres. Ce grand herbivore qui évoluait il y a 130 millions d'années pouvait mesure une quarantaine de mètres de quoi en faire "une des plus grandes espèces connues au monde" selon les chercheurs présents sur place. 

"La phalange était recouverte d'un étui corné qui était la véritable griffe. Les phalanges terminales des quatre autres doigts étaient courts et recouverts d'un ongle ou sabot ressemblant à ceux de l'éléphant", indique à Sud Ouest Jean-François Tournepiche, le conservateur du musée d'Angoulême, qui supervise les fouilles.

A noter que les trois premières semaines de fouilles ont déjà permis de collecter 800 ossements déterminables et plusieurs milliers de fragments ainsi qu'une vertèbre de stegosaure et une tortue fossile. 

France Télévisions a mis en ligne la vidéo ci-dessous rapportant la découverte de cette phalange :

lu sur Sud Ouest

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !