Amandine, premier bébé éprouvette français, donne naissance à une petite fille | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
De nos jours, 0,3% des enfants qui naissent dans le monde sont issus d’une fécondation in vitro.
De nos jours, 0,3% des enfants qui naissent dans le monde sont issus d’une fécondation in vitro.
©Reuters

31 ans après

Amandine, premier bébé éprouvette français, donne naissance à une petite fille

Ava pèse 3,2 kg et est en parfaite santé.

Amandine, le premier bébé-éprouvette français, a donné elle-même naissance cette semaine à son premier enfant avec l'aide du Pr René Frydman, le même gynécologue qui l'a aidée à voir le jour le 24 février 1982, a annoncé, dimanche 16 juin, l'hôpital Foch de Suresnes.

La fille d'Amandine, prénommée Ava et qui pèse 3,2 kg, est en"parfaite santé", souligne encore l'établissement.  La jeune femme a été interrogée par le Journal du Dimanche. Elle a expliqué vouloir faire parler de cette naissance pour montrer que "les personnes nées par FIV n’ont pas plus de problèmes d’infertilité que les autres".

Pour Amandine, "c’est un symbole : la médecine aide des couples à un moment et, trente ans plus tard, tout est naturel". Plus de cinq millions de bébés sont nés par FIV dans le monde depuis 1978, année de la naissance de Louise Brown, le premier bébé-éprouvette. Elle aussi a donné naissance à un enfant naturellement, en 2006. De nos jours, 0,3% des enfants qui naissent dans le monde sont issus d’une fécondation in vitro, soit 350 000 chaque année, sur 130 millions d’enfants.

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !