Rassemblement des policiers : "Aujourd'hui, on fait de la polémique autour de la manifestation pour éviter de répondre aux vraies questions", selon Linda Kebbab | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Crédits Photo: Capture d'écran CNews / DR
La déléguée nationale SGP Police, Linda Kebbab, était l’invitée de Laurence Ferrari sur CNews ce vendredi 21 mai.

Colère des policiers

Rassemblement des policiers : "Aujourd'hui, on fait de la polémique autour de la manifestation pour éviter de répondre aux vraies questions", selon Linda Kebbab

La déléguée nationale SGP Police, Linda Kebbab, était l’invitée de Laurence Ferrari sur CNews ce vendredi 21 mai. Elle a notamment été interrogée sur la manifestation des policiers devant l'Assemblée nationale, le mercredi 19 mai.  
Linda Kebbab, la déléguée nationale SGP Police, était l’invitée de Laurence Ferrari sur CNews ce vendredi 21 mai. Les questions lors de cet entretien ont porté sur le mouvement de mobilisation des policiers cette semaine devant l'Assemblée nationale après la mort du policier Eric Masson à Avignon et après le décès d'une fonctionnaire de police à Rambouillet. 
Linda Kebbab a déploré le fait que des polémiques et que des tentatives de récupérations politiques soient intervenues suite à la mobilisation des policiers le mercredi 19 mai. Les vraies questions et les problèmes de fonds derrière le malaise et la colère des forces de l'ordre ne sont pas abordés et réglés dans le débat et traités par le gouvernement, selon Linda Kebbab 
"Personne ne semble prendre en compte nos revendications parce que cette manifestation est utilisée à des fins peu glorieuses (...) Aujourd'hui, on fait de la polémique autour de la manifestation pour éviter de répondre aux vraies questions (...) Nous n’avons pas à être résignés, à mourir parce que l’incompétence et l’incurie des politiques fait de nous de la chair à canon". 
CNews

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !