L'éruption d'un trou noir stellaire a été filmée et captée par le télescope Chandra | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
Crédits Photo: Capture d'écran Youtube

MAXI J1820 +070

L'éruption d'un trou noir stellaire a été filmée et captée par le télescope Chandra

MAXI J1820 +070 est un trou noir stellaire dans la Voie lactée. Il a été observé à plusieurs reprises par le télescope Chandra. Les images prises par ce satellite de la Nasa permettent de voir un "time-lapse" d'une éruption s'accompagnant de l'émission de jets de matière.

Selon des informations du New York Times, ce trou noir a été vu projetant du gaz et de l'énergie dans l'espace. MAXI J1820 +070 est une source de rayons X, formée d'un trou noir accrétant de la matière d'une étoile dans un système binaire situé à environ 10.000 années-lumière du Soleil dans la Voie lactée. Observé de 2018 à 2019 avec Chandra, ce trou noir est aussi la source d'une émission de jets de matière allant à plus de 80% de la vitesse de la lumière.

Un time-lapse de l'éruption montrant l'émission et la propagation des jets a donc  été réalisé avec les images de Chandra. Cette séquence est basée sur les compilations des observations optiques du trou noir, situé dans la constellation Ophiuchus, par un groupe de chercheurs dirigé par Mathilde Espinasse de l'Université de Paris. Le 29 mai, ils ont publié une étude dans le Astrophysical Journal Letters. Les chercheurs ont présenté des images montrant des éjections de paquets de particules dans deux jets diamétralement opposés. Ces travaux permettront de mieux comprendre le fonctionnement des trous noirs. La combinaison des données va permettre de mieux comprendre les jets des trous noirs et indirectement leurs effets sur l'évolution des galaxies quand ils sont produits par des trous noirs supermassifs.

The New York Times

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !