Belfort : Bruno Le Maire souhaite réduire les suppressions d'emplois à General Electric | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Crédits Photo: capture d'écran Franceinfo / France 3

Fermeté

Belfort : Bruno Le Maire souhaite réduire les suppressions d'emplois à General Electric

Bruno Le Maire s'est rendu à Belfort ce lundi 3 juin afin de rencontrer les syndicats et les élus, selon des informations de France 3 et Franceinfo. Le ministre de l'Economie a demandé à General Electric de revoir son plan qui vise à supprimer 1.000 postes. 

Cette visite n'a pas été facilitée par le contexte économique et social. L'annonce des suppressions d'emplois suscite l'indignation et la colère dans la région ainsi que de vives inquiétudes pour l'avenir. 

Lors de sa visite ce lundi à l'usine General Electric de Belfort, Bruno Le Maire a été "accueilli" sous les huées par 900 personnes, dont des Gilets jaunes. Ils étaient présents pour exprimer leur colère et leur exaspération face à cette situation.

Bruno Le Maire a donc tenté de convaincre les syndicats. Il souhaite obliger l'entreprise américaine à reconvertir les salariés dans sa branche aviation. Ce domaine serait plus porteur que le marché des turbines à gaz. 

Le ministre de l'Economie souhaite que General Electric puisse revoir à la baisse le nombre de suppressions d'emplois prévues dans le cadre du plan social. Bruno Le Maire s'est exprimé à l'issue de sa rencontre avec les syndicats et les élus locaux: 

"1.050 emplois supprimés, c'est trop. Je ne sais pas de combien nous pourrons descendre. Je ne vais pas prendre d'engagement chiffré, mais je pense qu'il est important que GE revoie sa copie. C'est une condition préalable pour que les choses s'apaisent sur le site".

L'activité turbines à gaz est la plus touchée par les suppressions de postes.  

Bruno Le Maire a annoncé un comité de suivi. Il sera directement à la tête de ce dispositif. Le ministre de l'Economie est reparti sous les huées. 

A la fin de la réunion, Bruno Le Maire a critiqué le rôle et l'attitude de l'entreprise : 

"Est-ce uniquement une adaptation au marché ou un plan de fermeture déguisée ? Je crois que c'est quelque chose qu'il faut absolument clarifier auprès de la direction de General Electric". 

Le directeur général de GE France, Hugh Bailey, a indiqué récemment dans une interview au JDD que "Belfort ne fermera pas". 

Le gouvernement et Bruno Le Maire vont donc suivre ce dossier de près dans les semaines et les mois à venir. 

Franceinfo - France 3

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !