Peut-on vraiment faire confiance à son thermostat intelligent ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech
Le thermostat intelligent de Nest Labs fait désormais partie de la famille Google. PHOTO :
Le thermostat intelligent de Nest Labs fait désormais partie de la famille Google. PHOTO :
©AFP / Justin Sullivan / Getty Images

La Minute Tech

Peut-on vraiment faire confiance à son thermostat intelligent ?

Avec la hausse des prix de l'électricité et du gaz, les thermostats intelligents peuvent permettre de réaliser des économies d'énergie.

François-Xavier Jeuland

François-Xavier Jeuland

François-Xavier Jeuland est président de l’Observatoire de l'Immobilier Connecté et Responsable, ingénieur-conseil spécialisé en domotique et multimédia et auteur de plusieurs livres de référence dans le domaine dont la Maison Communicante – Réussir son installation domotique et multimédia (4e édition – Eyrolles).

Il est l'auteur de La maison communicante. Réussir son installation domotique et multimédia aux éditions Eyrolles.

Voir la bio »

Atlantico : Smartphones, enceintes, lampes, prises électriques… De plus en plus d’objets intelligents s’invitent à l’intérieur de nos maisons. Et même des thermostats intelligents. Quelle est leur fonction et leurs avantages ?

François-Xavier Jeuland : Un thermostat connecté utilise tous les outils du numérique à notre avantage. S’il est bien installé, bien choisi et que le réseau est sécurisé, tout va bien, il n’y a aucun danger. Cela aura forcément un impact positif sur notre consommation d’énergie. Surtout, un bon thermostat connecté sera capable d’anticiper, d’observer les habitudes de l’utilisateur, et donc de s’adapter.

Pourtant, il est très important de bien choisir son thermostat. S’il est fabriqué en Europe, il répondra aux normes RGPD. Il sera responsable et cyber-sécurisé. Il peut proposer des conseils, chauffer uniquement les pièces les plus utilisées… Il est donc conçu pour optimiser les consommations, ce qui est encore plus important dans le contexte que nous connaissons actuellement.

En 2014, Nest Labs, l'entreprise qui a fabriqué le produit de référence pour tout le secteur, a été vendue à Google pour 3,2 milliards de dollars. Les thermostats intelligents enregistrent de nombreuses données : température, humidité, lumière ambiante… Couplés avec d’autres appareils intelligents comme des enceintes ou des caméras, ils pourraient collecter nos données personnelles. Ces thermostats pourraient-ils devenir une sorte de cheval de Troie ? 

Si ces thermostats ne sont pas conçus en Europe, c’est tout à fait possible. Google ne se conforme pas toujours à nos règles européennes. C’est la raison pour laquelle il est très important de bien choisir son thermostat, de faire intervenir des personnes qui connaissent bien le sujet et ne pas céder à certaines promotions trop alléchantes. 

À Lire Aussi

Petits conseils pour maximiser l’usage de la batterie de votre voiture électrique

Avec le numérique, il faut tout simplement accepter certaines dérives, certains scandales. Il y aura toujours des résidences, des plateformes, ou encore des clouds qui se feront hacker. Des données pourraient se retrouver dans les mains de personnes mal intentionnées. Cela peut aussi arriver en Europe mais les fabricants les plus connus et les plus sérieux sont moins concernés par ce phénomène. 

Peut-on y voir une volonté de surveiller la consommation des consommateurs ? Dans quel but ?

C’est une évidence. Si c’est quelque chose que je ne prône pas en Europe, cela a pourtant quelques avantages. Aux États-Unis, cette approche permet d’innover plus vite et d’avoir des actions beaucoup plus efficaces. Par exemple, après son rachat de Nest Labs en 2014, Google peut prévoir un black out dans un quartier précis. Le fournisseur d’énergie peut donc réagir et anticiper pour l’éviter. Philosophiquement, peu de français sont prêts à partager leurs données à Google. Cela présente des avantages mais aussi des inconvénients.

À Lire Aussi

Comment utiliser gratuitement microsoft Word

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !