Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Outre certains problèmes de santé, les sodas seraient également incriminés dans des modifications comportementales.

Atlantico santé

Les sodas seraient associés à une hausse de l'agressivité infantile ; En bref : une femme revient à la vie après 42 minutes de mort clinique

Et aussi : Ébola : un traitement efficace après l’apparition des symptômes ; Une tactique pour évaluer le niveau de conscience des comateux ; Obésité : aux États-Unis, elle finit enfin par stagner.

Futura Sciences

Futura Sciences

Magazine online de la découverte, de la science et de l’innovation, Futura-Sciences propose à ses lecteurs un contenu mis à jour en permanence et richement illustré.

Voir la bio »

Les sodas seraient associés à une hausse de l'agressivité infantile

Outre certains problèmes de santé, les sodas seraient également incriminés dans des modifications comportementales. Une étude vient en effet de montrer qu’une consommation excessive serait associée à une hausse de l'agressivité et une baisse de l'attention chez les jeunes enfants.

Désireux de faire pétiller nos papilles, le scientifique britannique Joseph Priestley inventa dans les années 1770 la première boisson gazeuse sucrée. Le soda était né. À cette époque, il ne se doutait probablement pas de la portée négative de son invention. Cependant, au fil des études sur le sujet, les scientifiques ont mis en lumière l’effet dramatique de la consommation de sodas sur le développement de certaines maladies comme le diabète, l’obésité, les pathologies cardiovasculaires et même certains cancers. Les sodas perturberaient aussi le sommeil des enfants. Les sodas light, peu ou pas sucrés, ont également fait leur entrée dans les rayons, mais n’ont pas résolu le problème pour autant, bien au contraire. Des travaux ont montré qu’ils étaient également très néfastes pour la santé.

Lire la suite sur Futura-sciences

En bref : une femme revient à la vie après 42 minutes de mort clinique

Grâce à l’insistance des médecins, aidés d’un équipement moderne, une Australienne de 41 ans victime de deux accidents cardiaques est revenue du monde des morts, qu’elle a côtoyé durant 42 minutes. Une semaine plus tard, elle est en pleine forme et peut rentrer chez elle.

C’est un fait plutôt rare et exceptionnel qui s’est produit à l’autre bout du monde. Lundi 12 août, alors que Vanessa Tanasio, une mère de famille australienne de 41 ans, prépare ses deux enfants pour la journée d’école qui les attend, elle sent une forte douleur dans la poitrine avant de s'effondrer. Sa propre mère appelle les secours qui, au plus vite, la prennent en charge. Durant le trajet à l’hôpital, les urgentistes tentent de la ranimer à l’aide d’un défibrillateur pour redémarrer son cœur qui s'était arrêté.

Lire la suite sur Futura-sciences

Ébola : un traitement efficace après l’apparition des symptômes

Alors qu’on ne dispose d’aucun médicament efficace contre la fièvre Ébola, un mélange d'anticorps vient de sauver la vie à trois macaques infectés par le filovirus, alors que les premiers symptômes étaient déjà apparus. Une première qui offre un réel espoir de traitement.

On ne plaisante pas avec le virus Ébola. Tirant son nom du fleuve éponyme traversant la ville de Yambuku (actuelle République démocratique du Congo), d’où est partie la première épidémie en 1976, ce filovirus est l’un des pires pathogènes jamais rencontrés par l’Homme. Lors de certaines épidémies, toujours localisées en Afrique centrale, il a tué jusqu’à 90 % des personnes contaminées. Plus de 35 ans après sa découverte, il n’existe toujours aucun traitement contre la fièvre hémorragique et les diarrhées violentes qu’il entraîne.

Lire la suite sur Futura-sciences

Une tactique pour évaluer le niveau de conscience des comateux

En analysant l’activité neuronale à la suite de fortes stimulations du cerveau, des chercheurs ont pu déterminer l’état de conscience de différents individus. Cette stratégie pourrait favoriser le développement de méthodes de communication avec les personnes dans le coma.

Lors d’un accident grave, il est rare de s’en sortir indemne, et les blessés se retrouvent parfois dans le coma. Ce mot, qui signifie « sommeil profond » en grec, est tout désigné. En effet, les personnes sont dans une sorte d’état second dans lequel elles semblent ne plus rien ressentir du monde qui s’agite autour d’elles. En revanche, leurs fonctions vitales sont souvent intactes, et elles peuvent continuer à vivre, parfois avec l’aide d’un matériel médical adapté.

Lire la suite sur Futura-sciences

Obésité : aux États-Unis, elle finit enfin par stagner

Les États-Unis figurent parmi les pays comptant le plus d’obèses dans le monde.

Dans les dernières décennies, le taux de surpoids n’a cessé d'y grimper en flèche. Désormais, une étude semble montrer qu’enfin, l’obésité commence à stagner.Après 30 ans d'augmentation, la proportion d'obèses américains est restée stable en 2012 dans 49 des 50 États du pays, où le taux minimal enregistré s'élève à 20,5 % dans le Colorado, révèle une étude annuelle parue vendredi.

Lire la suite sur Futura-sciences

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !