« La couche NUP(ES)TIALE est l'asile des soucis ; c'est le lit où l'on dort le moins » | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
La Nouvelle Union populaire écologique et sociale a été très commentée sur les réseaux sociaux.
La Nouvelle Union populaire écologique et sociale a été très commentée sur les réseaux sociaux.
©Emmanuel DUNAND / AFP

Politico Scanner

« La couche NUP(ES)TIALE est l'asile des soucis ; c'est le lit où l'on dort le moins »

Grâce au monitoring de Backbone Consulting, Véronique Reille Soult et Victor Boury analysent ce que les internautes ont dit de la campagne des élections législatives et de l'actualité politique sur les réseaux sociaux.

Victor Boury

Victor Boury est directeur général de Backbone Consulting

Voir la bio »

Véronique Reille Soult

Véronique Reille Soult est présidente de BACKBONE consulting

Voir la bio »

Le poète satirique Juvénal voyait-il juste dans une alliance impensable et vouée à l’échec, vingt siècles après ses écrits ? Les dernières heures de l’élection présidentielle comme la lisière des prochaines législatives, chacune marquée par la volonté inébranlable du troisième homme Jean-Luc Mélenchon, semblent faire ressusciter cette prophétie.

En effet, après l’accord historique entre Europe-Écologie Les Verts, la France Insoumise et le PCF, les partisans de l’union à gauche ne devraient pas fermer l’œil des prochaines semaines.

Entre ralliements buzz, à l’instar de celui d’Aymeric Caron, et attaques en règle de détracteurs arguant atteintes à la démocratie, la guerre des législatives sur les réseaux sociaux est ouverte et s’annonce sans merci.

“Honnêtement, jusque très récemment, je ne pensais pas être candidat”, affirme Aymeric Caron. Mais c’est un prolongement assez logique de mon parcours où je suis passé du journalisme au journalisme engagé, puis à l’écriture de livres où j’aborde des projets de société que je veux porter aujourd’hui sur le plan législatif.” Une déclaration dans Le Parisien qui met en lumière l’univers de paradoxes d’un accord entre sensibilités jusque-là opposées tant sur la forme que sur le fond.

L’agitation qui anime les réseaux émerge d’ailleurs de cette appellation jugée « fourre-tout » pour certains, beaucoup moins séduisante que le Programme commun de Giscard ou que le « bon vieux Front populaire de Léon Blum » pour d’autres.

À Lire Aussi

Jean-Luc Mélenchon, le troll du troisième tour

Dans cette campagne des législatives qui s’ouvre, les internautes se sont donc d’ores et déjà appropriés l’acronyme de cette formation, pour le meilleur comme pour le pire. L’émergence de comptes parodiques SEND NUPES (comprenez « send nudes » - expression utilisée par les internautes pour demander à une personne des photos très explicites) en témoigne.

Le « 3ème tour » voulu par Jean-Luc Mélenchon se confirme, et son statut d’homme fort se renforce : en termes d’impact sur l’intérêt des réseaux pour le scrutin (+42% par rapport à la semaine dernière) comme pour son parti qui se place nettement en tête (35% d’intérêt, devant En Marche – 18%). Cela grâce notamment à des effets d’annonce médiatisés sans relâche et des contenus particulièrement viraux.

Si l’élan et une envie durable d’un contre-pouvoir nés chez les militants et les sympathisants durant la campagne présidentielle perdurent, c’est la contradiction inhérente à de telles alliances qui fait désormais l’objet de la majorité des discussions en ligne. Ces débats engagent des communautés de plus en plus importantes et variées, comme en témoigne le niveau d’intérêt pour ces élections dans notre Index #législatives2022.

La France Insoumise organise ce samedi 7 mai une « Convention législative » pour officialiser l’investiture de ses candidats. La question est sur tous les tweets : qui couchera dehors ?! Ni la candidature M. Caron, ni la reprise en main récente de la maison de parfum homonyme par Ariane de Rothschild, ne devraient permettre de (re)mettre du baume aux cœurs de ces partis brisés par un certain candidat de l’élection 2017 ayant cité René Char.

À Lire Aussi

Débat Macron Le Pen ou le match de la suffisance contre l’insuffisance

BACKBONE consulting

Cabinet de conseil aux dirigeants, expert de l’écoute et de l’analyse de l’opinion

https://backbone.consulting

Consultez ici notre Index #Législatives2022

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !