L'intervention du Président de la République diffusée ce mercredi 15 décembre n'a pas marqué les esprits sur les réseaux sociaux | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Une photo prise le 15 décembre 2021 montre un écran de télévision diffusant l'émission de TF1 , "Où va la France ?", et l'entretien du chef de l'Etat.
Une photo prise le 15 décembre 2021 montre un écran de télévision diffusant l'émission de TF1 , "Où va la France ?", et l'entretien du chef de l'Etat.
©LUDOVIC MARIN / AFP

Politico-Scanner

L'intervention du Président de la République diffusée ce mercredi 15 décembre n'a pas marqué les esprits sur les réseaux sociaux

L’intervention d'Emmanuel Macron dans le cadre de l'émission "Où va la France ?" n’a pas réellement suscité de débats sur les réseaux sociaux, avec des commentaires relativement modérés.

Véronique Reille Soult

Véronique Reille Soult est présidente de BACKBONE consulting

Voir la bio »

Choc des images

L’intervention du Président de la République diffusée ce mercredi 15 décembre n’a pas marqué les esprits.

Cette intervention était attendue. L’exercice avait été critiqué en amont essentiellement sur le fait que l’interview ait été pré enregistrée, un traitement particulier pointé comme une forme de privilège. La confirmation par l’Elysée du créneau de mercredi soir, malgré de vives critiques de l’opposition, notamment de Valérie Pécresse qui avait fait la demande d’intervention sur ce créneau, n’a fait qu’exacerber ce sentiment.

Durant la diffusion les critiques se sont amenuisées sur cet aspect même si beaucoup de messages pointaient une forme de mise en scène. Pour autant la stature du Président et ses messages ont été également salués.

Mais avec seulement 275 000 messages échangés sur les réseaux sociaux durant la diffusion, l’engouement n’était pas là. Un nombre relativement bas pour une intervention présidentielle et des messages globalement plutôt modérés, en dehors évidemment des militants de chaque camps.

Ce que les internautes ont retenu en premier est l’interview d’un candidat qui ne se déclare pas officiellement. « je ne fais pas de politique » étant la formule plus reprise au point parfois d’effacer le contenu de l’entretien et les messages passé. La phrase a également été récupérée et détournée par les opposants (en particulier par les équipe d’Eric Zemmour) « on aimerait justement que #Macron fasse de la politique ! Qu’il fasse des choix politiques pour la France ».

À Lire Aussi

La santé, cette thématique si présente dans les discours des Français, si peu dans ceux des politiques

Malgré cela, pour la majorité des français qui ont commentés l’émission sur les réseaux sociaux, Emmanuel Macron a « officialisé de manière officieuse sa candidature » et c’est « un candidat qui se positionne enfin face aux autres candidats, donc un candidat !».

On notera que les deux candidats opposants les plus cités dans les messages sont Eric Zemmour et Valérie Pécresse, les autres n’étant que peu cités car pour les observateurs le Président ne s’est attaqué qu’à eux.

« J’ai appris » est la deuxième expression la plus reprise. En positif comme en négatif. Mais globalement peu d’internautes l’ont prise au pied de la lettre. Le sentiment qu’il a changé n’a pas été repris et peu commenté. Et ce d’autant qu’il n’a pas toujours été perçu comme sincère… La formule a finalement été plutôt perçue comme auto centrée et ne correspondant pas à une réelle attente des français.

Enfin beaucoup des messages exprimaient un certain étonnement sur le propos du Président candidat. Les internautes ont tout d’abord été étonné par une position perçue plutôt à gauche, en effet ils s’attendaient à « un discours qui devait se droitiser et qui finalement a été plutôt à gauche », « il a été pêcher à nouveau à gauche en essayant de décoller l’étiquette de PR des riches ».

À Lire Aussi

Emmanuel Macron sur TF1 : un si long moment de quoi qu’il en com’

Le deuxième sujet d’étonnement est celui d’une absence, d’un angle mort. En effet Emmanuel Macron n’a pas abordé le sujet de l’écologie « pas un mot sur l ’écologie, il n’a pas changé ! » et de très nombreux internautes, et en particulier les jeunes s’en sont offusqué, provoquant de la colère (que l’on retrouve dans l’analyse émotionnelle – emojis).

En résumé, l’intervention du Président de la République n’a pas réellement suscité de débat, avec des commentaires relativement modérés, en dehors des militants radicalement opposés au Président bien évidemment. Seul le sujet de l’intégration a provoqué des échanges plus clivés et virulents. Il s’agit clairement du point d’inflexion qui sera le plus complexe à gérer dans les semaines à venir.

Veronique Reille soult

BACKBONE consulting

Cabinet de gestion de réputation, spécialiste de l’opinion

Suivez l’élection présidentielle sur les réseaux sociaux avec notre index https://backbone.consulting/presidentielles-2022/

À Lire Aussi

Emmanuel Macron à TF1 : le plus vu à la télé est-il vraiment le plus sûr d’être élu ?

Le sujet vous intéresse ?

Mots-Clés

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !