Étonnant Bhoutan | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Étonnant Bhoutan
©

Evasion politique

Étonnant Bhoutan

Petit royaume secret perdu dans l'Himalaya, le Bhoutan a réussi en quelques années à se faire connaitre par les blogueurs et quelques politiques ou lois étonnantes. A 4 000 mètres d'altitude, tout n'est pas rose, mais tellement rafraichissant.

C'est un pays dont on rêvait, en se disant qu'il n'en existait plus. Une petite monarchie si haut perchée sur le toit du monde que les randonneurs émerveillés doivent prévoir des repas de cosmonautes tous prêts et boire froid. A 4 000 mètres, dans l'Himalaya, l'eau a du mal à bouillir. Tellement beau et rare, le "pays du dragon tonnerre", avec des monastères accrochés à des nids d'aigle, des vallées interdites où  flottent des banderoles de prières du plus pur et antique bouddhisme tibétain. Pour mieux imaginer, voici quelques photos. Et quand on sort du rêve touristique, c'est encore mieux. Le Bhoutan est étonnant.

Le roi le jour de son couronnement, en 2008. Photo Bhutan 360 sur Flickr, publiée sous licence Creative Commons CC-by

Voici  quelque jours, le roi Jigme Khesar Namgyal Wangchuckv a annoncé son futur mariage avec une "humble et dévouée" personne, Mlle Ashi Jetsun Pema. Car le Bhoutan a en plus un roi jeune, pas mal de sa personne, et qui a étudié à Oxford. Comme beaucoup des sujets du roi, Passangs'est aussitôt rué sur son blog, "Journal d'un Bhoutanais ordinaire", pour se réjouir: au Bhoutan, on blogue beaucoup.

"L'envie de voir notre future reine s'est déclenchée tout de site, et j'ai googlé son nom pour voir sa photo, mais tout ce que j'ai trouvé, ce sont des photos de la sœur de Sa Sainteté le Dalai Lama. Ce que j'ai considéré comme un très bon présage! Et enfin, le compte Facebook de Sa Majesté Jigme Khesar Namgyel Wangchucka publié la fascinante photo de ce couple divin. Ils étaient faits l'un pour l'autre, c'est sûr"'.

Une telle dévotion, alliée à une telle maitrise d'Internet, à une telle altitude, c'est très bhoutanais. La petite monarchie interdite aux étrangers - comme le Tibet -, qui a échappé à la Chine en se mettant sous l'aile de l'Inde en 1961, ne fait jamais rien comme les autres.

Bonheur brut et non-fumeur

Au Bhoutan, les frontières se sont ouvertes pour la première fois aux photographes à l'occasion du couronnement d'un roi. C'est le seul pays au monde à avoir pour religion d'état un bouddhisme lamaïque. Le seul à avoir émis des timbres-poste ronds très rares, pour en tirer des devises étrangères. A peu près le seul où un roi ait d'un trait abdiqué pour son fils en ordonnant d'instaurer une monarchie parlementaire. Le dernier au monde à avoir reçu la télévision, en 1998 (mais  MTV et les retransmissions de catch ou de lutte sont interdits). Le seul à faire du tir à l'arc un sport national. Et le tout premier a être devenustrictement non-fumeur, en 2005. Ce n'est pas fini.

C'est aussi là haut, en 1972, qu'est venue au roi Jigme Père une idée étrange et aujourd'hui d'évidence : oublier le banal et  commode Produit intérieur Brut pour mesurer le développement humain et économique sur d'autres critères, plus conformes à la philosophie bouddhiste, avec un nouvel indice, le Bonheur National Brut(BNB), intégrant la préservation de la culture, la protection de l'environnement, la bonne gouvernance, la sobriété dans l'utilisation des ressources. 40 ans plus tard, l'OCDE a son indice BIB (bonheur intérieur brut) pour la qualité de vie de ses pays membres, et 'il a été question de ce "bonheur" chiffré lors de l' Assemblée générale de l'ONU à New-York sur les objectifs du millénaire en 2010 .

Ce sont les blogs qui ont peu à peu tirés le Bhoutan de ses nuages, en dix ans. Qu'un pays puisse en  produire autant, alors que le site du gouvernement propose les horaires de bus (l'unique aéroport, de très haute altitude, vaut sa crise d'angoisse), est rassurant. On peut vérifier par soi-même où en est le bonheur intérieur bhoutanais, en particulier grâce au blog du député dirigeant de l'opposition, Tshering Tobgay.

Photo Francis Deport sur Flickr, publiée sous licence Creative Commons CC By

3 ans de prison pour des cigarettes

Outre deux ou trois bricoles très antipathiques sur la politique d'expulsion menée contre les minorités népalaises, la vertu bhoutanaise a des côtés glaçants. Le tabac y est tellement criminalisé qu'il faut désormais un permis d'importation en douane pour justifier de la plus petite quantité de tabac saisie sur soi ou à son domicile. Tshering Tobgay chronique depuis deux ans l'escalade des arrestations pour tabagie ou importation de cigarettes. Un citoyen surpris avec 48 paquets de tabac à chiquer a été condamné à trois ans en prison. Circonstance non atténuante :  c'était un moine. Et le 26 mai, dans la liesse des fiançailles royales, Tshering annonçait sur son blog : 'Aujourd'hui, le tribunal de Paro a condamné trois hommes à  trois ans de prison chacun. Leur crime : il ont été surpris en train d'introduire [au Bhoutan] dix paquets de cigarettes".

On espère qu'ils seront graciés lors du mariage royal de Jigme et Ashi, en octobre.

A la frontière du Bhoutan et du Tibet, photo Steynard sur Flickr, publiée sous licence Creative Common CC By

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !