Ça fait peur : les sélections du Mondial de foot sont biaisées ; Chronique du futur : commanderons-nous des machines par la pensée ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
Deux chercheurs canadiens ont analysé les résultats des qualifications à la Coupe du monde de foot entre 1998 et 2010.
Deux chercheurs canadiens ont analysé les résultats des qualifications à la Coupe du monde de foot entre 1998 et 2010.
©Flickr/genue.luben

Atlantico sciences

Ça fait peur : les sélections du Mondial de foot sont biaisées ; Chronique du futur : commanderons-nous des machines par la pensée ?

Et aussi : Bloodhound SSC : visite guidée du cockpit de la cockpit de la voiture supersonique.

Futura Sciences

Futura Sciences

Magazine online de la découverte, de la science et de l’innovation, Futura-Sciences propose à ses lecteurs un contenu mis à jour en permanence et richement illustré.

Voir la bio »

Ça fait peur : les sélections du Mondial de foot sont biaisées

Deux chercheurs canadiens ont analysé les résultats des qualifications à la Coupe du monde de foot entre 1998 et 2010. D’après eux, le processus ne permet pas forcément de qualifier les 32 meilleures équipes au monde.

La FIFA qui organise la Coupe du monde de foot tous les 4 ans compte 208 associations membres dans le monde, qui toutes revendiquent une place en phase finale. Mais les 32 places sont-elles attribuées de manière juste du point de vue scientifique ?

Lire la suite sur Futura Sciences

Chronique du futur : commanderons-nous des machines par la pensée ?

Les interfaces cerveau-machine en sont au laboratoire mais les chercheurs progressent d'année en année pour mieux analyser les ondes cérébrales. Pour des personnes handicapées ou pour commander une machine, les applications envisageables sont nombreuses, comme en témoignent les réussites au laboratoire.

Lors de la cérémonie d’ouverture de la Coupe du monde de football 2014, le 12 juin dernier à Sao Paulo, le premier coup de pied dans un ballon n’a pas été très remarqué par les caméras des télévisions, plutôt braquées sur les paillettes de Jennifer Lopez et de Claudia Leitte, entourant le rappeur Pitbull. Le moment était pourtant le plus émouvant de ce show très court. Un jeune homme paraplégique marchait seul, équipé d’un exosquelette, et a (modestement) frappé la balle qui est partie à quelques mètres. Son engin avait été conçu, comme nous l’avons détaillé dans un précédent article, par l’équipe internationale du projet Walk Again, dirigée par le neurologiste brésilien Miguel Nicolelis. Il a été baptisé BRA-Santos-Dumont, pour souligner son origine brésilienne et en mémoire d’Alberto Santos-Dumont, célèbre aéronaute et aviateur franco-brésilien du début du XXe siècle.

Lire la suite sur Futura Sciences

Petit chimpanzé hérite surtout des mutations de papa

Chez les chimpanzés, une descendance hérite 90 % de nouvelles mutations du père et seulement 10 % de la mère. Par comparaison, dans l’espèce humaine, 75 % des nouvelles mutations viendraient du père. De manière générale, l’âge du père influence le nombre de mutations transmises et donc l’évolution de l'espèce.

Notre plus proche cousin dans la famille des primates est le chimpanzé, avec qui nous partageons près de 98 % du génome. Pourtant, d’après une nouvelle recherche parue dans Science, si on compare l'homme et le chimpanzé, il y aurait des différences importantes dans la transmission des mutations.

Lire la suite sur Futura Sciences

Bloodhound SSC : visite guidée du cockpit de la voiture supersonique

L’équipe du projet de voiture supersonique Bloodhound SSC vient de dévoiler le cockpit de l’engin qui ambitionne de dépasser les 1.600 km/h. Plus de 10.000 heures de travail ont été nécessaires pour réaliser cette pièce maîtresse. Andy Green, l’ex-pilote de chasse de la RAF qui conduira le bolide, nous offre une visite guidée de ce qu’il appelle son « bureau ».

Il y a quelques jours, l’équipe du projet Bloodhound SSC a présenté le cockpit de la voiture supersonique qui va s’attaquer au record du monde vitesse. Objectif : atteindre 1.000 miles par heure, soit 1.609 km/h. Andy Green, ancien pilote de chasse de la Royal Air Force et détenteur du précédent record (Thrust SSC, 1.227,985 km/h), a lui-même soigneusement supervisé l’élaboration du poste de pilotage dont l’ergonomie est cruciale. La cellule monocoque a nécessité plus de 10.000 heures de travail. Cinq types de carbone ont été employés, associés en couches à trois épaisseurs d’aluminium en nid d’abeille. La structure est doublée d’un blindage pour protéger le pilote si une pierre venait à être projetée contre la coque à très haute vitesse.

Lire la suite sur Futura Sciences

Bientôt des capteurs transparents dans l'écran d'un smartphone ?

Une équipe rassemblant des chercheurs de l'École Polytechnique de Montréal et du fabricant de verre antirayures Corning a réussi à intégrer des capteurs transparents dans un verre Gorilla, installé sur de nombreux terminaux mobiles. La technologie, qui s’appuie sur les ondes optiques, laisse entrevoir un avenir proche où les surfaces tactiles en verre pourraient être aussi sensorielles.

Les écrans tactiles ont déjà révolutionné l’électronique nomade grâce aux smartphones et aux tablettes. Deviendront-ils encore plus présents grâce à de nouveaux usages ? Peut-être. Une équipe formée de chercheurs de l'École Polytechnique de Montréal (Canada) et de Corning, le fabricant états-unien de verres antirayures, a implanté des capteurs transparents dans un verre Gorilla qui équipe de nombreux smartphones. En l'occurrence, il s’agit d’un capteur de température et d’un autre permettant d’identifier le terminal mais la technique permettrait d'autres applications.

Lire la suite sur Futura Sciences

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !