Le mystère Mussolini | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Histoire
Un portrait non daté du dictateur italien Benito Mussolini.
Un portrait non daté du dictateur italien Benito Mussolini.
©

Radio Atlantico

Le mystère Mussolini

Storiavoce, en partenariat avec Atlantico, vous propose une émission sur une des personnalités les plus complexes du XXe siècle : existe-t-il un mystère, une énigme Mussolini ? Maurizio Serra de l’Académie française est interrogé par Christophe Dickès.

Pour écouter l’émission, appuyez sur la touche "Ecouter" ci-dessous ou téléchargez le fichier audio en cliquant sur l’icône "Télécharger" à droite du player (flèche vers le bas). L’émission est aussi disponible en bas de page sur Youtube. Durée totale de l’émission: 44’48.

Dans un rapport de police destiné au président du Conseil Vitorio Emanuele Orlando, on pouvait lire à propos de Mussolini : « Il est très intelligent, circonspect, calculateur, indifférent à l’argent si ce n’est pour corrompre ; mais également sensuel, émotif, vindicatif, dévoré par l’ambition. Il veut dominer, convaincu de représenter une force essentielle dans le destin de l’Italie, et n’acceptera jamais de jouer les seconds rôles. » Storiavoce vous propose de comprendre une des personnalités les plus complexes du XXe siècle : existe-t-il un mystère, une énigme Mussolini ? Qui était cet homme à l’ambition démesurée ? Quelle est l’articulation entre le personnage et le fascisme ? Quelles furent ses rapports avec l’Allemagne et bien évidemment Hitler ? Christophe Dickès reçoit Maurizio Serra de l’Académie française.

L’invité : Maurizio Serra de l’Académie française, diplomate de profession, complète avec Le mystère Mussolini (Perrin, 500 pages, 25€) sa fresque magistrale publiée chez Grasset de grands auteurs italiens du XXe siècle, commencée avec Malaparte vie et légendes (couronné en 2011 par le Goncourt de la biographie et le prix Casanova), poursuivie avec Italo Svevo ou l’antivie et D’Annunzio le Magnifique ( Prix Chateaubriand 2018 et Prix du Livre incorrect 2018), ouvrages qui ont connu le suffrage de la critique et du public, déjà traduits en plusieurs langues.

Cet article a été publié initialement sur le site de Storiavoce : cliquez ICI

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !