Le monde atlantique : l’imaginaire et la réalité | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Histoire
L'océan Atlantique.
L'océan Atlantique.
©

Radio Atlantico

Le monde atlantique : l’imaginaire et la réalité

Storiavoce, en partenariat avec Atlantico, propose ce cours d'histoire sur l'Atlantique. Comment définir ses frontières ? Les Européens sont-ils à l’origine des grandes mutations du monde atlantique ? Comment se déroule la découverte puis le partage de l’Atlantique ? Mari-Gwenn Carichon reçoit l’historien Eric Schnakenbourg pour réponde à ces questions.

Pour écouter l’émission, appuyez sur la touche “Ecouter” ci-dessous ou téléchargez le fichier audio en cliquant sur l’icône “Télécharger” à droite du player (flèche vers le bas). L’émission est aussi disponible en bas de page sur Youtube. Durée totale de l’émission: 23’33.

Premier cours d’histoire d’une série consacrée à l’Atlantique. Vu comme le symbole de l’infini et l’espace de l’aventure, l’Atlantique devient une réalité au XVème siècle; un espace à contrôler et à gouverner. Comment définir les frontières du monde atlantique ? Quel est l’impact des représentations et de l’imaginaire dans la réalité des échanges ? Les Européens sont-ils à l’origine des grandes mutations du monde atlantique ? Comment se déroule la découverte puis le partage de l’Atlantique ? Mari-Gwenn Carichon reçoit l’historien Eric Schnakenbourg, auteur de Le monde Atlantique, un espace en mouvement, XVème-XVIIIème siècleparu aux éditions Armand Colin.

L’invité : Eric Schnakenbourg est professeur d’histoire moderne à l’université de Nantes et directeur du Centre de recherche en histoire internationale et atlantique (CRHIA). Spécialiste d’histoire moderne, ses travaux portent principalement sur l’histoire des colonisations et l’histoire de l’Europe moderne.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !