Yannick Jadot dénonce le « déni collectif » de la société face au réchauffement climatique | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Yannick Jadot s'adresse à une session plénière du Parlement européen, à Strasbourg, le 19 janvier 2022.
Yannick Jadot s'adresse à une session plénière du Parlement européen, à Strasbourg, le 19 janvier 2022.
©BERTRAND GUAY / PISCINE / AFP

Sauvegarde de l’environnement

Yannick Jadot dénonce le « déni collectif » de la société face au réchauffement climatique

Yannick Jadot, invité de France Inter, a précisé que les enjeux environnementaux finiront par s'imposer au coeur de la campagne présidentielle. Le candidat EELV estime qu’il est nécessaire de « dramatiser » l’échéance électorale de 2022 afin de provoquer de l'« enthousiasme ».

Invité sur France Inter ce mardi 25 janvier, Yannick Jadot a estimé que la société était murée dans un « déni collectif » vis-à-vis du réchauffement de la planète. Le candidat EELV à l’élection présidentielle estime qu’il y a « incontestablement un déni collectif dans la société autour de la réalité de la catastrophe écologique », et cette catastrophe « va modifier l'ensemble de nos sociétés ». Y faire face est « quelque chose d'extrêmement lourd à supporter, y compris individuellement ».

Yannick Jadot souhaite, via sa campagne, « à la fois à dramatiser l'échéance de 2022 (car) on ne peut plus être dans le statu quo » mais aussi à être « dans une forme d'enthousiasme autour de la réponse ».

Yannick Jadot considère que la campagne électorale est encore trop marquée par la crise sanitaire. L'urgence climatique finira par  s’imposer dans les débats et au cœur des enjeux du scrutin, selon Yannick Jadot :

« Vous allez voir qu'à un moment, l'essentiel va s'imposer, et l'essentiel c'est à la fois cette écologie que je porte, et ce projet de justice sociale ».

Yannick Jadot est persuadé que les « pulsions de vie » et de « fraternité » émaneront de son camp.

À Lire Aussi

Bérénice Levet : « Ce n’est pas l’état de la planète qui enivre les écologistes mais la disqualification du modèle occidental de civilisation »
Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !