Valérie Pécresse contre Emmanuel Macron qui dénonce la gratuité des études supérieures et le taux d'échec en 1ère année | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Education
Université
Université
©Wikimedia/Tungsten

Education

Valérie Pécresse contre Emmanuel Macron qui dénonce la gratuité des études supérieures et le taux d'échec en 1ère année

Le président a constaté que seulement 50% des étudiants se présentent aux examens en 1ère année

Une réforme «systémique» de l’université: c’est ce qu’a annoncé Emmanuel Macron lors du Congrès de la Conférence des présidents d’université. Évoquant le taux d’échec en première année «où seuls 50% des étudiants se présentent aux examens», le président de la République a estimé inefficace le système d’études supérieures «sans aucun prix» pour les étudiants souligne le Figaro.

«On ne pourra pas rester durablement dans un système  (...), où un tiers des étudiants sont considérés comme boursiers et où pourtant nous avons tant de précarité étudiante, et une difficulté à financer un modèle beaucoup plus financé par l’argent public que partout dans le monde», a aussi déclaré Emmanuel Macron.

Revoir le coût d’admission dans les universités: la proposition a fait bondir l’opposition. La candidate LR Valérie Pécresse y a vu une «provocation». « Il va falloir redonner de l’élan à cette autonomie universitaire qui est la norme dans le monde et qui permet d’aller chercher effectivement des partenariats partout », a plaidé Valérie Pécresse sur Europe 1.

De son côté, le candidat écologiste Yannick Jadot a qualifié Emmanuel Macron de «président le plus antijeunes de la Ve République».

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !