Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers

Enquête

Valence : l'assaillant mis en examen pour tentative d'homicides volontaires

L'homme qui a foncé vendredi sur des militaires en faction devant la mosquée de Valence (Drôme) a été mis en examen pour tentative d'homicides volontaires, a annoncé le procureur de la République de Valence.

L'homme de 29 ans d'origine tunisienne, Raouf EL Ayed, a été présenté en fin d'après-midi à un juge d'instruction, à l'issue de sa garde à vue qui s'est terminée à 16h. Il a été mis en examen pour tentative d'homicides volontaires, sans que la qualification terroriste ne soit retenue.

Une perquisition à son domicile a permis aux enquêteurs de retrouver des "images de propagande djihadiste" sur son ordinateur et sur son téléphone. Par ailleurs, l'homme "n'a pas contesté la matérialité (des faits) et sa volonté effectivement de renverser les militaires, de les agresser, de les tuer peut-être aussi", avait déclaré samedi le procureur de la République, Alex Perrin. L'homme voulait s'en prendre à des militaires car "ils tuent des civils en Syrie".

Il avait ajouté que l'homme, "sans antécédents pénaux" et "inconnu des services de renseignement", aurait agi en solitaire et n'aurait pas de "lien particulier" avec une mouvance islamique.

Blessé grièvement par balles vendredi par les militaires et opéré depuis, l'homme s'est vu notifié sa mise en examen à l'hôpital. Dans un premier temps, il avait expliqué avoir attaqué les militaires "parce qu'il ne trouvait pas de place pour se garer".

 

Commentaires
Nos articles sont fermés aux commentaires.