Philae est entré en mode veille après un forage réussi | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
Philae est entré en mode veille après un forage réussi
©

Succès

Philae est entré en mode veille après un forage réussi

Le robot Philae s'est éteint cette nuit après trois jours de travail sur la comète Tchouri, a indiqué l'Agence spatiale européenne (ESA).

"On ne reçoit plus de données. On a perdu le contact" : c'est par ces mots que Philippe Gaudon, chef du projet Rosetta au CNES (Centre national d'études spatiales) à Toulouse., a mis fin à la première partie du robot Philae, cette nuit vers minuit. Le robot s'est éteint après trois jours de travail sur la comète Tchouri. Il est "entré en mode veille", a indiqué l'Agence spatiale européenne (ESA).

Largué par la sonde européenne Rosetta, le petit robot avait atterri mercredi en fin d'après-midi sur le noyau de la comète Tchourioumov-Guérassimenko, une première de l'histoire spatiale. Il devait d'abord fonctionner avec une pile d'une durée de vie de 60 heures, avant que ses panneaux solaires prennent le relais. Mais suite à un rebond lors de son atterrisage, le robot s'était retrouvé à l'ombre d'un rocher. Ses batteries solaires n'ont pas reçu assez de lumière pour lui permettre de rester actif.

Pour autant, avant même que le robot avant ne se remette à envoyer un flot de données en fin de soirée puis ne s'assoupisse, "80% du travail du robot a été fait", avait assuré Marc Pircher, le directeur du CNES à Toulouse. Le petit robot a radiographié l'intérieur de la comète, étudié son magnétisme, fait des images du sol, analysé les molécules complexes dégagées par la surface.

Philae a, en plus, réussi à lancer un forage de dernière minute, mais les scientifiques ne savent pas encore s'il a pu ramener un échantillon de la surface de la comète. "Le premier forage sur une comète est devenu une réalité!", s'est vanté Philae sur son compte Twitter.

En hibernation, il se réveillera peut-être cet été si ses batteries se rechargent lorsque la comète approchera du Soleil. "Nous avons bon espoir mais pas à court terme car il y a trop peu de lumière pour le moment", a expliqué Philippe Gaudon.
 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !