Pédocriminalité dans l'Eglise : "La séparation de l'Eglise et de l'Etat, ce n'est en aucun cas la séparation de l'Eglise et de la loi", selon Jean Castex à l'issue de sa rencontre avec le pape François | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Religion
Le Premier ministre Jean Castex prononce un discours lors de la célébration du 100e anniversaire du rétablissement des relations diplomatiques entre la France et le Vatican, à Rome, le 18 octobre 2021.
Le Premier ministre Jean Castex prononce un discours lors de la célébration du 100e anniversaire du rétablissement des relations diplomatiques entre la France et le Vatican, à Rome, le 18 octobre 2021.
©FILIPPO MONTEFORTE / AFP

Vatican

Pédocriminalité dans l'Eglise : "La séparation de l'Eglise et de l'Etat, ce n'est en aucun cas la séparation de l'Eglise et de la loi", selon Jean Castex à l'issue de sa rencontre avec le pape François

La visite de Jean Castex au Vatican ce lundi était prévue de longue date. Elle avait pour but de célébrer le centenaire du rétablissement des relations diplomatiques entre la France et le Saint-Siège. Le Premier ministre a néanmoins évoqué les révélations du rapport Sauvé sur les abus sexuels et la question du secret de la confession avec le pape François.

Jean Castex a été reçu ce lundi 18 octobre dans la matinée au Vatican par le pape François, selon des informations de France Info. Ils ont notamment évoqué la question de la dénonciation des faits criminels et le "secret de la confession" après les révélations sur les violences sexuelles dans l'Eglise catholique en France suite à la publication du rapport Sauvé. La visite de Jean Castex était prévue de longue date. Elle célèbre notamment le centenaire du rétablissement des relations diplomatiques entre la France et le Saint-Siège.
A l'issue de cette rencontre, Jean Castex s'est exprimé lors d'une conférence de presse. Il a affirmé que "la séparation de l'Eglise et de l'Etat, ce n'est en aucun cas la séparation de l'Eglise et de la loi. (...) On a évoqué évidemment la situation de l'Eglise en France, le rapport Sauvé". 
Le Premier ministre a évoqué le message du pape François sur ce dossier : 
"Son discours consiste à dire que c'est courageux de la part de l'Eglise de France d'avoir fait son travail. Il fait confiance à l'Eglise de France pour tirer les conclusions. Il se réjouit qu'il n'y ait pas de déni." 
Jean Castex a évoqué les pistes de travail et les efforts menés :
"Ce n'est pas un scoop : l'Eglise ne reviendra pas sur le dogme du secret de la confession. Mais il faut à tout prix trouver les voies et moyens pour concilier cela avec le droit pénal, le droit des victimes, a ajouté le chef du gouvernement. [Le pape] en a tout a fait conscience. C'est un travail au long cours".
France Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !