Pearl Harbor : visite historique du Premier ministre japonais Shinzo Abe | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Pearl Harbor : visite historique du Premier ministre japonais Shinzo Abe
©

Histoire

Pearl Harbor : visite historique du Premier ministre japonais Shinzo Abe

C'est la première fois qu'un chef de gouvernement japonais se rend sur le site de l'attaque surprise de 1941.

Shinzo Abe, Premier ministre du Japon, va se rendre à Pearl Harbor, site de l'attaque surprise japonaise qui a lancé les États-Unis dans la Seconde guerre mondiale, la première visite de ce genre par un chef de gouvernement japonais en exercice. La visite fait évidemment écho à celle de Barack Obama à HIroshima en mai 2016.
 
Les deux dirigeants vont se retrouver à Honolulu, capitale de l'état de Hawaii, puis se rendre ensemble à un mémorial des victimes. Près de 2 400 américains sont mort ce jour-là. Tout comme le président américain n'avait pas demandé pardon pour Hiroshima, Shinzo Abe ne demandera pas pardon. Mais il rendra hommage aux victimes et prononcera un discours sur l'histoire. "J’espère que cette visite sera historique, avec les deux leaders américain et japonais se rendant ensemble à Pearl Harbor en signe de réconciliation", a-t-il déclaré avant son départ. 
 
Une visite significative alors que Donald Trump semble vouloir reconfigurer la position américaine dans le Pacifique et face à la Chine, alors que depuis la fin de la Seconde guerre mondiale le réseau d'alliances militaires américaines dans le Pacifique est garant de la paix en Asie de l'Est.
Lu sur La Croix

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !