Pacte de responsabilité : François Hollande mobilise préfets et ministres à la veille du vote | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Pacte de responsabilité : François Hollande mobilise préfets et ministres à la veille du vote
©

On y croit !

Pacte de responsabilité : François Hollande mobilise préfets et ministres à la veille du vote

Ce lundi, le chef de l'Etat et son Premier ministre défendront à nouveau le pacte de responsabilité et son plan d’économie de 50 milliards d’euros. Ces derniers ont déclenché une fronde sans précédent au sein de la majorité.

L’heure est à mobilisation. Ce lundi, François Hollande et Manuel Valls défendront à nouveau le pacte de responsabilité et son plan d’économie de 50 milliards d’euros. Ceux-ci ont déclenché une fronde sans précédent chez les socialistes. Les acteurs territoriaux de l'Etat - préfets, sous-préfets, directeurs d'administrations, sont donc convoqués ce lundi après-midi à la Maison de la Chimie, à Paris, pour une conférence visant à les rassembler sur l’emploi et la compétitivité.

Le président et son Premier ministre entendent également en profiter pour envoyer des signes aux dissidents de la majorité, à la veille du vote crucial sur les résolutions économiques du gouvernement, à l’Assemblée nationale. Selon Les Echos, Manuel Valls serait prêt à revenir sur le gel des petites retraites "jusqu'à un montant compris entre 1 000 et 1 200 euros par mois" et il reporterait le plan pauvreté de six mois au lieu d'un an. Il a promis de détailler ses éléments de réponses ce mardi au groupe PS à l’Assemblée.  

Ce lundi soir, un Bureaux extraordinaire du PS se réunira, avec à la clef un vote pour entériner la position solennelle du parti sur le pacte de responsabilité et les économies qui l’accompagnent. 

Lu sur RFI

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !