Nicolas Dupont-Aignan propose une alliance des droites allant de LR à Reconquête | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Nicolas Dupont-Aignan avait appelé à voter pour Marine Le Pen au second tour de la présidentielle.
Nicolas Dupont-Aignan avait appelé à voter pour Marine Le Pen au second tour de la présidentielle.
©GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP

Un voeu pieux ?

Nicolas Dupont-Aignan propose une alliance des droites allant de LR à Reconquête

L'ex-candidat souverainiste à la présidentielle Nicolas Dupont-Aignan a appelé les partis de droite à s'unir dans le cadre d'une "alliance de la dernière chance pour la France".

La victoire de l’alliance des partis de droite aux législatives en Italie donne des idées à certains politiques en France. 

L'ancien candidat souverainiste à la présidentielle Nicolas Dupont-Aignan, qui avait obtenu 2,06% des voix au premier tour, a plaidé ce samedi pour une « alliance de la dernière chance pour la France » des droites, à savoir le Rassemblement national, Reconquête et Les Républicains.

« Jean Lassalle, Florian Philippot, Laurent Wauquiez, Marine Le Pen, Éric Ciotti, Marion Maréchal, Éric Zemmour, Michel Onfray, Rachida Dati, Nadine Morano, François-Xavier Bellamy, Jordan Bardella et tant d'autres... (...) Franchement, droit dans les yeux, il y a moins de différences entre nous tous, qu'entre Silvio Berlusconi, Matteo Salvini et Giorgia Meloni ! La seule différence, c'est qu'elle a gagné et que nous avons perdu », a-t-il déclaré à Yerres (Essonne) devant l'université de rentrée de son parti Debout la France.

Dans son discours, il a également soumis aux autres personnalités de la droite un « gouvernement de salut public ».

Parmi les mesures qu'il défend figurent, selon une version écrite de son discours communiquée à l'AFP, « l'expulsion immédiate des délinquants étrangers », « le rétablissement des frontières », « la procédure pénale espagnole, qui permet une réponse en 15 jours pour toute violence faite aux femmes ».

Sur le plan économique et social, Nicolas Dupont-Aignan propose entre autres « la TVA à 0% sur 50 produits de première nécessité ».

le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !