Municipales 2014 : François Hollande veut une majorité "organisée" et "rassemblée" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
François Hollande souhaite que le PS et les Verts sont ensemble aux municipales
François Hollande souhaite que le PS et les Verts sont ensemble aux municipales
©Reuters

Tous ensemble

Municipales 2014 : François Hollande veut une majorité "organisée" et "rassemblée"

Le président de la République a accordé une interview à Ouest-France dans laquelle il analyse également les derniers résultats électoraux de son parti.

François Hollande a remporté de nombreuses victoires électorales. Mais le président de la République sait aussi ce que sont les défaites. Douloureuses. Depuis son élection en mai 2012 et les élections législatives, le parti socialiste a collectionné les revers. Notamment à Villeneuve-sur-Lot, ex-fief de Jérôme Cahuzac. Dans une interview à Ouest-France parue ce lundi matin, le chef de l'Etat revient sur cette défaite.

"Je prends néanmoins ces résultats pour ce qu'ils traduisent, une impatience pour une partie de l'électorat de gauche, une radicalisation pour une partie de l'électorat de droite" explique-t-il. Alors quelles leçons à tirer de ce cuisant échec ? Pour les élections municipales de 2014, François Hollande donne donc une ligne de conduite. Il estime en effet que la majorité doit désormais "s'organiser pour les prochains scrutins, notamment municipaux, pour partir rassemblée". 

Pour cela, il est nécessaire que le contexte soit favorable. Ainsi, il estime que "le gouvernement doit être encore davantage mobilisé dans la bataille qu'il a engagée contre le chômage". "Enfin, il y a des valeurs à affirmer et des dangers à dénoncer", car "tout ne se vaut pas dans le débat politique" affirme-t-il. Selon lui, ces valeurs sont "celles de la République qui sont fondées sur le vivre ensemble. Celles de l'Europe pour être plus forts ensemble !" "Parlons clairement : que propose l'extrême droite ? De sortir de l'euro avec des conséquences qui seraient dramatiques pour notre pouvoir d'achat, de fermer nos frontières, au risque de faire perdre leur emploi aux salariés qui travaillent pour l'exportation, de chasser ceux qui sont chez nous depuis des années au prétexte qu'ils sont étrangers..." conclut le président de la République.

Pour François Hollande, un objectif unique : "redonner espoir aux Français dans leur avenir".

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !