Ségolène Royal appelle à "ne pas prendre de postures" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Ségolène Royal
Ségolène Royal
©Reuters

En rang!

Ségolène Royal appelle à "ne pas prendre de postures"

La ministre de l'Ecologie requiert un effort collectif des députés socialistes pour soutenir les choix du gouvernement en matière d'économie.

Interrogée mercredi dans les couloirs du Palais Bourbon, la ministre de l'Ecologie du gouvernement Valls a appelé de ses vœuxl'unité des députés socialistes dans l'appréciation des choix économiques décidés par le Premier ministre pour la suite du quinquennat. Désormais numéro trois du gouvernement, Ségolène Royal a insisté sur l'impératif de cohésion qui doit prévaloir selon elle au sein de la majorité, affirmant que "pas une voix ne doit manquer pour apporter au gouvernement la force dont il a besoin pour réussir".

A propos du programme de stabilité des finances publiques qui sera débattu à l'Assemblée le 30 avril prochain, Ségolène Royal a notamment déclaré : "Il n'est pas forcément parfait, il y a toujours des améliorations à avoir, mais c'est le premier acte du nouveau gouvernement, éminemment symbolique et également opérationnel. Pas une voix ne doit manquer pour soutenir ce gouvernement qui est à la tâche et qui fait tout pour réussir".

Répondant aux doutes formulés par plusieurs députés socialistes après les annonces détaillées du plan d'économies de Manuel Valls, Ségolène Royal prêche "l'effort collectif", et estime "très important que les parlementaires de la majorité ne prennent pas de posture pour essayer de se démarquer... parce qu'on a besoin de tout le monde". L'ancienne présidente de la région Poitou-Charentes a par ailleurs loué un outil potentiel de réduction des dépenses publiques, qui constitue selon elle un "challenge formidable (...) Ce principe qui va nous guider nous oblige à remettre en cause un certain nombre de méthodes, bousculer un certain nombre de certitudes" a t-elle conclu.

Lu sur le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !