La croissance devrait mieux se porter en 2015 qu'en 2014 selon l'Insee : Hollande se réjouit | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
François Hollande estime que "l'on aurait fait pratiquement les deux tiers du chemin pour avoir 1 % de croissance à la fin 2015"
François Hollande estime que "l'on aurait fait pratiquement les deux tiers du chemin pour avoir 1 % de croissance à la fin 2015"
©Reuters

Content content

La croissance devrait mieux se porter en 2015 qu'en 2014 selon l'Insee : Hollande se réjouit

L'Insee a donné de nouveaux chiffres jeudi soir qui prédisent une petite accélération de la croissance. Elle devrait toutefois rester sans effet sur le chômage.

Il a suffi d'une publication de l'Insee jeudi soir. L'institut a en effet indiqué qu'il y aurait une légère accélération de la croissance en 2015. Pour lui, "l'acquis de croissance" sera en effet de 0,7% à la fin du premier semestre 2015. Une annonce qui a mis en joie François Hollande puisque cette information confirme les prévisions du gouvernement.

"Nous sommes en ligne par rapport à notre prévision de croissance pour l'année 2015", a expliqué fièrement le président de la République lors d'une conférence de presse à l'issue d'un sommet européen à Bruxelles. "Nous avons des situations meilleures" et "la zone euro est solide" a encore affirmé le chef de l'Etat. Les "taux d'intérêt, même pour les pays périphériques qui étaient les plus menacés, ont considérablement baissé" a-t-il aussi expliqué.

Selon lui, la "deuxième situation positive" est "un prix du pétrole très bas" et un "cours de l'euro qui a perdu 10 % par rapport au dollar ces six derniers mois" avec "des taux d'intérêt pour la France qui sont en dessous de 0,90 %. Troisième situation positive : le plan Juncker d'investissement de 315 milliards d'euros en Europe dans les 3 prochaines années" a relevé François Hollande qui a ajouté : "en langage simple, cela veut dire que l'on aurait fait pratiquement les deux tiers du chemin pour avoir 1 % de croissance à la fin 2015".

Une bonne nouvelle certes, mais pondérée par l'Inse qui a indiqué que cela devrait toutefois rester sans effet sur le chômage. Réponse de François Hollande : il faudra être "encore plus compétitif" et faire "plus de croissance que les autres à moyen et long terme".

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !