Isabelle Balkany dénonce une "humiliation" après le retrait de sa Légion d'honneur | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Isabelle Balkany s'est vue retirer la Légion d'honneur.
Isabelle Balkany s'est vue retirer la Légion d'honneur.
©MARTIN BUREAU / AFP

Hochet retiré

Isabelle Balkany dénonce une "humiliation" après le retrait de sa Légion d'honneur

Isabelle Balkany rappelle que sa "condamnation n’avait aucun lien avec (sa) gestion locale", pour laquelle elle avait été décorée.

Isabelle Balkany, épouse de Patrick Balkany et condamnée comme lui en appel pour fraude fiscale le 4 mars 2020, s'est vue retirer sa Légion d'honneur, samedi 26 juin dans une décision publiée au Journal officiel. Cette décision prise au regard du code de la Légion d’Honneur, qui dispose qu’un "comportement contraire à l’honneur" peut entrainer une suspension ou une exclusion de l’ordre, a provoqué la colère de l'intéressée.

Auprès de l’AFP, Isabelle Balkany a dénoncé "une humiliation supplémentaire, évidemment publique et peut être inutile".

"J'ai reçu la légion d'honneur pour mon action d'élue locale, notamment en faveur des enfants et de l'éducation. J'ai commis une faute, ça s'est sûr, en ne déclarant par mon patrimoine familial, mais ça n'avait strictement rien à voir avec ma fonction locale", au titre de laquelle elle avait reçu la décoration en mai 2008 des mains du président de la République de l’époque, son ami Nicolas Sarkozy.

Dans un texte publié sur les réseaux sociaux, elle a insisté sur le fait que sa condamnation à trois ans de prison ferme et dix ans d’inéligibilité pour fraude fiscale "concernait EXCLUSIVEMENT des biens familiaux personnels et pas un centime d’argent public, comme précisé deux fois dans le jugement". Elle a aussi précisé avoir "reçu et porté (très peu) la Légion d’Honneur, décernée" pour son action "au service des jeunes et de l’Éducation…"

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !