Guerre en Ukraine : les Etats-Unis réagiront « de manière décisive » si la Russie décide d'utiliser des armes nucléaires | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Défense
Le conseiller américain à la sécurité nationale Jake Sullivan a prévenu que les Etats-Unis agiraient si la Russie décidait d'utiliser une arme nucléaire dans le cadre de la guerre en Ukraine :
Le conseiller américain à la sécurité nationale Jake Sullivan a prévenu que les Etats-Unis agiraient si la Russie décidait d'utiliser une arme nucléaire dans le cadre de la guerre en Ukraine :
©AFP

Réaction américaine

Guerre en Ukraine : les Etats-Unis réagiront « de manière décisive » si la Russie décide d'utiliser des armes nucléaires

Le conseiller américain à la sécurité nationale, Jake Sullivan, a prévenu que les Etats-Unis agiraient si la Russie utilise une arme nucléaire.

Alors que Vladimir Poutine a une nouvelle fois brandi la menace de l’arme nucléaire lors de son discours de mercredi, les Etats-Unis viennent de réagir ce dimanche. Le conseiller américain à la sécurité nationale Jake Sullivan a prévenu que les Etats-Unis agiraient si la Russie décidait d'utiliser une arme nucléaire dans le cadre de la guerre en Ukraine :

« Nous avons communiqué directement, en privé et à des niveaux très élevés au Kremlin que toute utilisation d’armes nucléaires aura des conséquences catastrophiques pour la Russie, que les États-Unis et nos alliés répondront de manière décisive, et nous avons été clairs et précis sur ce que cela impliquera ».

Le conseiller américain à la sécurité nationale Jake Sullivan s’est exprimé dans le cadre de l’émission Face à la Nation de la chaîne CBS ce dimanche 25 septembre.

Comme à l’époque de la Guerre froide, les Etats-Unis ont donc tenu à affirmer clairement qu’ils réagiront « de manière décisive » si la Russie utilise une bombe nucléaire tactique dans le conflit.

Vladimir Poutine a annoncé mercredi une « mobilisation partielle », qui concerne 300.000 réservistes. Devant le mouvement de fuite du pays que cette décision a provoqué, le président russe a fait passer la peine de prison pour les déserteurs à 10 ans.

20 Minutes

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !