Goldman Sachs : l'ex-courtier français Fabrice Tourre reconnu coupable de fraude boursière | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Fabrice Tourre est accusé d'avoir délibérément trompé des investisseurs sur les risques qu'ils prenaient en achetant des obligations toxiques.
Fabrice Tourre est accusé d'avoir délibérément trompé des investisseurs sur les risques qu'ils prenaient en achetant des obligations toxiques.
©Reuters

Epinglé

Goldman Sachs : l'ex-courtier français Fabrice Tourre reconnu coupable de fraude boursière

Celui qui se surnomme "Fab le fabuleux" a été reconnu responsable de fraude pour le rôle qu'il a joué dans la conception d'un produit hypothécaire qui a coûté un milliard de dollars aux investisseurs.

Fabrice Tourre a perdu son procès. Jeudi, cet ancien trader de Goldman Sachs, accusé d'avoir délibérément trompé des investisseurs en 2007 sur les risques qu'ils prenaient en achetant des obligations toxiques, a été reconnu coupable de fraude boursière. "Fab le fabuleux", comme il se surnomme, a été reconnu responsable de six des sept chefs d'accusation retenus contre lui. Cette décision constitue une importante victoire pour la SEC (Securities and Exchange Commission), le gendarme de Wall Street, rapporte Reuters.

La justice doit encore décider de sa peine. "L'ex-courtier risque une forte amende et la restitution des gains mal acquis, assortis d'une interdiction d'exercer des fonctions liées aux marchés", explique Le Parisien. Ce procès, qui fait suite à une vaste enquête menée par la SEC sur les dérives ayant conduit à la crise financière de 2007-2008, est le plus important jamais mené à partir de travaux de la commission.

La SEC accuse le Français d'avoir conçu début 2007 un produit baptisé Abacus et basé sur les dérives d'emprunts immobiliers à risques (subprimes) sans informer les investisseurs que le fonds spéculatif Paulson & Co avait influencé le contenu du placement et spéculait encore. Fabrice Tourre nie avoir commis des malversations.

Lu sur Le Point.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !