Ghislaine Maxwell a été déclarée coupable par un tribunal de New York d'une série de crimes sexuels sur des jeunes filles mineures au bénéfice de Jeffrey Epstein | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Justice
Ghislaine Maxwell, l'ancienne compagne de Jeffrey Epstein, a été déclarée coupable par un tribunal de New York d'une série de crimes sexuels.
Ghislaine Maxwell, l'ancienne compagne de Jeffrey Epstein, a été déclarée coupable par un tribunal de New York d'une série de crimes sexuels.
©JOHANNES EISELE / AFP

Trafic sexuel

Ghislaine Maxwell a été déclarée coupable par un tribunal de New York d'une série de crimes sexuels sur des jeunes filles mineures au bénéfice de Jeffrey Epstein

Ghislaine Maxwell a été déclarée coupable par un tribunal de New York d'une série de crimes sexuels. Le plus grave d’entre eux est le trafic de jeunes filles mineures au bénéfice de Jeffrey Epstein. Ghislaine Maxwell encourt des dizaines d'années de prison. Elle comparaissait depuis fin novembre devant le tribunal fédéral de Manhattan pour six chefs d'accusation.

Ghislaine Maxwell a été déclarée coupable par un tribunal de New York d'une série de crimes sexuels, sur des jeunes filles mineures au bénéfice de Jeffrey Epstein, selon des informations de Marianne. Elle comparaissait depuis fin novembre devant le tribunal fédéral de Manhattan pour six chefs d'accusation, parmi lesquels avoir fourni des mineures à son ancien compagnon pour qu'il en abuse sexuellement entre les années 1994 et 2004. Jeffrey Epstein est mort en prison en 2019.

Après 40 heures de délibérations étalées sur cinq jours, « un jury à l'unanimité a reconnu Ghislaine Maxwell coupable de l'un des pires crimes que l'on puisse imaginer – faciliter et prendre part à l'agression sexuelle d'enfants », a indiqué le procureur fédéral du tribunal de Manhattan, Damian Williams.

Ces « crimes ont été perpétrés avec son partenaire et complice de toujours, Jeffrey Epstein », lequel s'est suicidé dans une prison de New York en août 2019, avant même d'être jugé pour crimes sexuels.

Selon le procureur, « le chemin de la justice a pris trop de temps. Mais la justice a été rendue aujourd'hui ». Il a notamment salué le « courage des jeunes filles - devenues des femmes », des quatre victimes qui ont témoigné pendant trois semaines contre Ghislaine Maxwell.

A l'énoncé du verdict, Ghislaine Maxwell, fille préférée du magnat de la presse Robert Maxwell (mort en 1991) et figure de la jet-set européenne et américaine, était entourée par son frère Kevin et ses sœurs Isabel et Christine. Son avocate Bobbi Sternheim a simplement demandé à la juge Alison Nathan de s'assurer que sa cliente puisse recevoir une troisième dose de vaccin contre la Covid-19 dans sa prison de New York.

Ghislaine Maxwell, qui a eu 60 ans le jour de Noël, est incarcérée depuis son arrestation lors de l'été 2020, un an après le suicide d'Epstein.

Après trois semaines de débats, le jury a eu des difficultés à s'entendre à l'unanimité sur un verdict.

L'accusation a dépeint Ghislaine Maxwell en « prédatrice sophistiquée » qui attirait et séduisait des jeunes filles, parfois de 14 ans, afin qu'elles aient des relations sexuelles contraintes avec Jeffrey Epstein dans ses résidences de New York, de Floride, ou du Nouveau-Mexique.

Quatre femmes, dont trois sous pseudonyme, ont témoigné à charge contre l'accusée. Ghislaine Maxwell a plaidé non coupable et ne s'est exprimée qu'une seule fois pour réaffirmer qu'elle était innocente.

Le prince Andrew, un proche de Jeffrey Epstein, est ciblé depuis le mois d’août par une plainte distincte pour « agressions sexuelles » déposée par une Américaine. Les noms des anciens présidents américains Bill Clinton et Donald Trump ont aussi été évoqués en raison de leur présence à des fêtes avec le couple Epstein-Maxwell à New York ou en Floride, dans les années 1990. En France, l'ancien agent de mannequins Jean-Luc Brunel, ami d'Epstein, a été inculpé et écroué à Paris en décembre 2020 pour viols et agressions sexuelles.

Le verdict est donc tombé aux Etats-Unis en fin de journée du mercredi 29 décembre pour Ghislaine Maxwell.

Jeffrey Epstein, l’homme au cœur de cette affaire, avait été arrêté le 6 juillet 2019. Il était accusé d'avoir exigé des massages de jeunes femmes mineures, qui dérivaient en actes sexuels, et d'en avoir enrôlé certaines pour recruter de nouvelles filles. Son procès, prévu en 2020, n'a jamais eu lieu. Le 10 août 2019, Jeffrey Epstein avait été retrouvé pendu dans sa cellule. Malgré ce qui est qualifié de « suicide apparent » l'enquête a pu se poursuivre.

Le 2 juillet 2020, Ghislaine Maxwell avait été incarcérée. Elle a entretenu une relation avec Jeffrey Epstein au début des années 1990 puis est restée très proche de lui. Des documents attestent de ces liens jusqu'en 2015, d’après Marianne. Selon le Daily Mail, Ghislaine Maxwell serait en possession de vidéos dans lesquelles plusieurs personnalités célèbres s'adonnent à des actes sexuels avec des mineures, dans le cadre du système et de l’emprise de Jeffrey Epstein.

Si elle est reconnue coupable, Ghislaine Maxwell encourt jusqu'à 80 années de prison.

Lors des auditions, la victime présumée raconte que l'ex-compagne d'Epstein l'avait recrutée dans un camp de vacances, puis flattée pour la faire se sentir « spéciale ». Les relations sexuelles avec le milliardaire se répétaient et Ghislaine Maxwell était parfois présente. Une autre victime, surnommée Carolyn et mineure à l'époque des faits, a évoqué un paiement de 300 dollars pour chaque rencontre avec Epstein. Une somme reçue des mains de l'accusée.

Les quatre plaignantes dans ce procès ne sont pas les premières accusatrices contre Ghislaine Maxwell. En 2015, des documents rendus publics dévoilaient les propos de Virginia Giuffre, une militante pour les droits des victimes de trafic sexuel, qui a lancé officiellement la machine judiciaire contre Jeffrey Epstein et Ghislaine Maxwell. Dans sa déposition, après avoir poursuivi Jeffrey Epstein en justice, Virginia Giuffre évoquait un recrutement par Ghislaine Maxwell en 1999. Elle aussi était mineure. Après avoir été présentée au milliardaire, Virginia Giuffre aurait été formée « non seulement pour effectuer des massages, mais aussi pour leur donner du plaisir sexuel ainsi qu'à d'autres personnes », selon le Miami Herald.

La jeune femme a affirmé que le couple Epstein - Maxwell l'a prostituée, avec d'autres mineures, au cours d'orgies sexuelles organisées dans la propriété de l'homme d'affaires. Le dossier étant rendu public, Ghislaine Maxwell s'est défendue et a traité la plaignante de menteuse. En réponse, Virginia Giuffre a poursuivi l'ex-compagne d'Epstein pour diffamation devant la cour fédérale du district sud de New York. Un arrangement, non-rendu public, a été réglé en 2017. Ghislaine Maxwell lui aurait versé « des millions », toujours selon le Miami Herald, afin de clore le dossier.

Dans le premier volet de l’affaire Epstein, suite à un an d'enquête, les autorités concluaient que Jeffrey Epstein avait requis les services de nombreuses « escorts » dont certaines étaient mineures. Les policiers ont retrouvé de nombreuses photos de ces jeunes filles. Jeffrey Epstein aurait installé des caméras pour enregistrer les rapports sexuels entre les personnalités et les prostituées, en vue de les faire chanter. Jeffrey Epstein avait été inculpé en mai 2006. Mais les procureurs auraient présenté des preuves dites « faibles » au grand jury, qui n'a inculpé Jeffrey Epstein que d'un chef d'accusation, la sollicitation de prostituées. Après avoir plaidé coupable, il est reconnu comme tel en juin 2008 et condamné à 18 mois de prison. Sa libération est intervenue au bout de 13 mois. Jeffrey Epstein avait alors été inscrit sur la liste des délinquants sexuels.

Selon des informations de Marianne, le tribunal de Manhattan prévoit maintenant d’auditionner le prince Andrew avant juillet 2022 pour répondre à une plainte de Virginia Giuffre déposée en août dernier.

Durant le procès de Ghislaine Maxwell, déclarée coupable mercredi de crimes sexuels, des images intimes d'elle avec Jeffrey Epstein ont été montrées au jury, selon la rédaction de Paris-Match.

Virginia Giuffre s’est exprimée suite au verdict reconnaissant Ghislaine Maxwell coupable de crimes sexuels. L'Américaine, qui accuse le prince Andrew de l'avoir agressée sexuellement lorsqu'elle était mineure, a publié plusieurs messages sur Twitter après le verdict rendu le mercredi 29 décembre contre l'ancienne compagne de Jeffrey Epstein :

« Mon âme a aspiré à la justice pendant des années et aujourd'hui le jury me l'a rendue. Je me souviendrai toujours de ce jour. Ayant vécu les horreurs des abus de Maxwell, je suis de tout cœur avec les nombreuses autres filles et jeunes femmes qui ont souffert entre ses mains et dont elle a détruit la vie. (…) J'espère qu'aujourd'hui n'est pas la fin mais plutôt une nouvelle étape dans le fait que la justice soit rendue. Maxwell n'a pas agi seul. D'autres doivent être tenus pour responsables. J'ai foi en ce qu'ils le seront ».

Marianne - Le Parisien - Paris Match

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !