Fukushima : le pire à venir ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Fukushima : le pire à venir ?
©

Danger

Fukushima : le pire à venir ?

A Fukushima, des opérateurs de la firme Tepco ont effectué une brève incursion dans le bâtiment du réacteur numéro 2 pour en mesurer le taux de radioactivité. Selon leurs conclusions, les dégâts sont pires que prévu.

Les dégâts au sein de Fukushima Daiichi seraient vraisemblablement pires que prévu. Selon les quatre employés de Tepco, qui ont effectué une brève incursion dans le bâtiment du réacteur numéro 2 de la centrale japonaise pour en mesurer le taux de radioactivité, le combustible nucléaire des réacteurs 1, 2 et 3 aurait fondu. Le tsunami du 11 mars dernier ayant anéanti les systèmes de refroidissement de la centrale japonaise, l'immersion et le refroidissement des combustibles ont été rendus impossibles.

Les opérateurs de la firme Tepco poursuivent dorénavant trois objectifs : maintenir durablement à basse température les réacteurs et les piscines de désactivation, contrôler les rejets radioactifs, faire en sorte que les personnes évacuées des environs de la centrale puissent regagner leur domicile le plus tôt possible.

La catastrophe naturelle qui a dévasté le nord-ouest du Japon, a conduit à l'incident nucléaire le plus grave depuis Tchernobyl.  

Lu sur 20minutes.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !